CRÉATEURS DE CULTURE (3)

CHANGER POUR VIVRE

Les Créatifs de Culture sont-ils des acteurs de changement ?

Comment leurs actions et leurs idées peuvent créer une nouvelle société ?

La population de la Planète est en recherche de sens et de valeurs :

  • les modernes forment 50 % et stagnent
  • les traditionnels forment 25 % et diminuent
  • les créateurs de Culture forment 25 % et augmentent

Deux systèmes des valeurs coexistent chez les Créateurs de Culture

Ils veulent un développement professionnel et un développement personnel. Ils respectent le droit de l’homme , de la Nature, de l’environnement et sont plus conscients.

1° Celui du  » Moi »

  • Quête de sens
  • Développement personnel
  • Evasion
  • Etre ET Avoir

2° Celui du « Nous »

  • Qualité des relations (aux objets- pas de consumérisme effréné. aux personnes , pas les prendre pour des choses, aux relations de travail , dans le couple)
  • S’intéressent à l’autre dans sa différence.
  • Petites maisons (Tiny house), ressemblant à des roulottes
  • Maison écologiques et participatives
  • Conscience planétaire
  • Partage, solidarité
  • Gratuité objets, connaissances (Web)
  • Don.Prêt.Echanges
  • Contrats civiques

Ils pourraient donc rééquilibrer le Monde…

Magazines : Nouvelles Clés, Psychologies, Kaizen, WE Demain

Sites et vidéos de Louise Hay, Dyer Wayne.

Magasins, ateliers et fondation Nature et découvertes

Livres de Piaget , de Carl Rogers,de Daniel Goleman

CRÉATEURS DE CULTURE (2)

CHANGER POUR VIVRE

Quelles sont les valeurs des Créateurs de Culture ?

En résumé :

  • Ecologie/ préservation de la Nature. Dépenser plus pour sauver la planète (taxe carbone ou nourriture biologique) . Santé planète et humains.
  • Introspection/Développement personnel/ Spiritualité/ Âme ( Tout à fait partisan de Napoléon Hill qui pensait  » Ce que l’esprit peut concevoir et croire, il peut l’atteindre » ). Sont poussés par un besoin de s’améliorer et de ne pas attendre la permission de faire /de penser quelque chose, marque de certains leaders. Ils ont beaucoup d’Imagination/Créativité.
  • Valeurs « féminines »
  • Implications sociales, solidarité/ enjeux planétaires, sociaux, pauvreté, parité

Quelques précisions…

  1. Les personnes de moins de 40 ans et certaines plus âgées veulent avoir un travail intéressant, socialement utile et qui a du sens. Elles veulent en changer quand elles veulent, pour un meilleur travail, elles ne veulent pas perdre leur vie à la gagner ni devenir « brainwashed » / sans cerveau.
  2. De plus en plus d’emplois vont disparaître, donc il sera important de s’appuyer sur les humains et la connaissance. La connaissance est un pouvoir, mis en action avec enthousiasme.
  3. Deux formes d’imagination : une de la synthèse qui s’appuie sur ce qui appartient au passé et une imagination créative qui combine deux choses pour en créer une nouvelle.

Nouvel ordre économique.

Nicolas Stern (Collège de France) les « modernes ne sont pas prêts à être mis en cause mais peuvent peu à peu changer, en adaptant le système, par exemple par rapport à la taxe carbone ou l’utilisation des voitures Diesel/Essence., …

La croissance va s’arrêter, la décroissance va arriver, elle est déjà là.  Nous devons investir dans un autre type de croissance, décarboner l’économie et éviter l’extinction des espèces et la décroissance des ressources, investir dans la croissance « verte », voire « bleue » (voir articles précédents sur ce sujet).

André Gorz pense « Nous sortirons du capitalisme quand les buts des individus ne seront plus économiques. Il devrait y avoir le droit pour tous les citoyens d’arrêter de travailler tout en étant rémunéré, (ce qui s’approche du SMIC Universel) le travail ne serait plus la seule identité des humains , ils pourraient voyager, étudier , s’occuper de ses enfants, de son jardin, de sa maison, la construire pourquoi pas ?

Comment sortir de leur isolement ?

Les Créateurs de Culture en 2000 et de nos jours se sentent isolés, car ils ne savent pas que de nombreuses personnes pensent la même chose, alors qu’ils représentent 20 à 25 % de la population.

Il est important de ne pas vouloir changer le vieux système mais plutôt d’en créer un nouveau qui rendra l’ancien obsolète.

Il faut également lâcher prise /oublier le vieux système et accueillir le nouveau.

Les Créateurs de Culture à travers les époques.

Selon les différents systèmes les créateurs de Culture sont plus ou moins visibles dans la société.

Ils étaient très présents dans les années 60/70 en Europe et aux Etats Unis, en Inde , peu à peu ils se sont effacés et ont abandonné leurs habits colorés et leurs fleurs dans les cheveux ( film / music-hall Hair, concert Woodstock , mode du grunge en 90 etc..) et les ont remplacés par des costumes et des vêtements plus foncés…

Leur évolution a été très forte , décrite par Foucault et Deleuze )

Ils étaient très présents dans les années 60/70 en Europe et aux Etats Unis, en Inde, puis se sont peu à peu effacés ont quitté leur habits colorés et leurs fleurs dans les cheveux..pour mieux réapparaître depuis les années 2000.

Certains Créateurs de Culture venant de famille aisées , ont critiqué leurs parents à mesure qu’ils grimpaient dans la pyramide de Marlow ( pyramide des besoins primaires et secondaires) et avaient atteint un meilleur niveau de vie.. cependant depuis trente ans, les crises économiques , les pesticides, et les fast food montrant les échecs du Monde moderne…

Les créateurs de Cultures sont de nouveau réapparus dans les années 2000 et sont depuis de plus en plus nombreux.

Certains modernes ont commencé à les appeler aussi des Co-créateurs…

En Amérique et en Europe, Reagan, Thatcher ou Bush ( des « modernes ») ont repris en main la « dérive des Cultural creatives », un ordre utopique s’est réinstallé:

  • consommer sans fin , avec des ressources supposées être infinies
  • une classe moyenne supposée s’enrichir pour devenir de plus en plus aisée et appartenir au fameux 1 % qui possède la majorité des richesses de la Planète.
  • déni du chômage grandissant.

De nos jours, préserver l’Ecologie est un fait, voir une urgence, même si certains disent que le réchauffement climatique est une invention dénuée de toute vérité, les canicules de cette année et des années précédentes existent, les espèces disparaissent, à l’instar des abeilles qui meurent par milliers , les énergies fossiles se raréfient ,la nourriture biologique devient un choix à faire , ne plus manger de viande ou du moins en manger moins (car les céréales devraient nourrir les humains , et non nourrir des animaux…), l’eau potable se raréfie également et les océans sont pollués par le continent « Plastique ».

L’évolution de la technologie est plus rapide que l’évolution des mentalités, d’où un « clash ».

PENSEZ DIFFÉREMMENT !

VOYEZ UN MONDE DIFFÉRENT !

Pour penser autrement … 

  •  » Manifeste du crapaud fou » Thanh Nghiem  et Cédric Villani
  • Nouvelles Clés : site et magazine . Patrice van Eersel
  • Michel Saloff Coste , vidéos Youtube , par exemple  » Vers une nouvelle humanité »
  • Créatifs Culturels : Ce soir ou jamais ( https://www.youtube.com/watch?v=L9Khiup1D3c)

QUI SONT LES CRÉATEURS DE CULTURE ? (1)

CHANGER POUR VIVRE

Que veut dire Créateurs de Culture ou Créatifs Culturels / Cultural creatives ?

C’est un terme qui a été introduit par Paul Ray, sociologue et Sherry Anderson , psychologue dans leur livre « The cultural creatives : How 50 million people are changing the world » portant sur une enquête pour définir les groupes dans la population américaine des années 2000.

Une deuxième enquête a été réalisée par l’Association pour la biodiversité Culturelle: Les Créatifs Culturels en France éditions YAssociation pour la biodiversité Culturelle: Les Créatifs Culturels en France éditions Yves Michel, 2007. Préface de Jean Pierre Worms. ves Michel, 2007. Préface de Jean Pierre Worms.

Il ressort de ces deux enquêtes que près de 25% de la population Américaine et Européenne et Japonaise serait des Créateurs de Culture. (Marc Luyckx dit même que dans le Monde Musulman et en Inde , ils sont des millions).

Comme je l’ai écrit dans un article précédent , il y a quatre catégories de populations pour les sociologues :

  • Les chasseurs/cueilleurs (pendant 3 millions d’années)
  • Les traditionnels (culture/ére agraire) : de 1 à 100 millions d’humains ont vécu selon des cycles, un ordre intemporel, immuable, traditionnel, lié au passé (certains peuples vivent encore ainsi)
  • Les modernes, qui ont une vision liée au progrès à partir du XVII ° et du XVIII ° siècle et jusqu’à nos jours : valeurs masculines, compétition, contrôle de la Nature, profit, consumérisme, ère industrielle…
  • Les créateurs de culture ou créatifs culturels (Culture creatives) apparus vers les années 70/80 en Amérique du Nord et se propageant dans le monde entier depuis les années 2000 : ont des valeurs féminines, implication sociale, solidaires, sont pour l’écologie, la spiritualité, le développement de l’être…

 Les traditionnels, les modernes et les créateurs de culture existant côte à côte…

Où trouve-on les créateurs de Culture ?

Il y en a dans de nombreux pays et même s’ils ne se connaissent pas et que les médias sont très frileux à leur propos, il est important, je pense de parler d’eux, on en trouve en Suisse avec les enseignements de Steiner, à Budapest avec le groupe de Budapest mené par Ervin Laszlo qui dit » Pensez que vous faites partie d’une large identité ».

Dans de nombreux domaines:

  • Les finances : par exemple les « green banks » , banques GLS en Allemagne ou Triodos aux Pays-Bas.
  • Les habitats participatifs
  • Les entreprises ayant des relations de travail basées sur la coopération et la parité.
  • les Mutuelles et assurances coopératives
  • La culture biologique/organique/la permaculture et la manière de consommer
  • L »éducation avec des systèmes non basés sur des idées/concepts obsolètes, la peur , les notes, la compétition, l’égoïsme, la séparation, l’exclusion, mais sur la coopération, le développement durable, la connexion entre les gens, les ressources de chacun. Comme à l’Université de la Terre , dirigée par Natures et Découvertes.
  • La médecine homéopathique/naturelle ( qui va être remboursée en Suisse)

Jung parlant de synchronicités aurait pu peu-être expliquer comment tout autour du Globe, des idées et des manières de vivre similaires apparaissent.

Comment reconnait-on un créateur de Culture ?

Ils se ressemblent tout autour de la Terre.

Ils ont pris conscience que dans les villes nous sommes très dépendants pour l’énergie, la nourriture…Il est important d’avoir un cercle d’amis, une maison de faire partie de communautés.

Ils veulent faire ce qu’il est important pour eux et la Planète et non se conformer à ce que la société leur dicte.

Dans un certain sens , on pourrait les confondre avec les « BOBOS » français (Bourgeois/Bohêmes), aux écologistes, au babyboomers ( nés vers les années 1960) devenus les papyboomers ,mais le mouvement est plus étendu.

Charles Birch dit « une nouvelle façon de penser pour un nouveau millénium »

(1) Paul H. RAY and Sherry ANDERSON « L’émergence des créatifs culturels: enquête sur les acteurs d’un changement de société ». Editions Yves Michel, 2001, Traduction de l’original: « The cultural creatives: How 50 million people are changing the world » Harmony Books, New York 2000.

Voir aussi vidéo « the (R)evolution / Cultural Creatives » de Frigyes Figel

Livre Edgar Morin « Les 7 savoirs nécessaires à l’éducation du futur » 2000

Université de la Terre (Paris)

L’ORGANIQUE ET L’INDUSTRIEL (7)

CHANGER POUR VIVRE

FICHE DE LECTURE

CO-CRÉER LE MONDE NOUVEAU Marc Luyckx Ghisi

Le monde qui nous entoure est porteur d’incroyables opportunités de grandir, d’espérer, de partager…

Le cerveau et la connaissance sont les outils les plus précieux de la race humaine…

Nous arrivons à la fin de ce voyage aux côtés de Marc Luyckx, qui je l’espère vous a passionné autant que moi…

Chapitre 13 : Une éducation qui réenchante.

« Comme notre éducation nous a appris à séparer, compartimenter, isoler et non à relier les connaissances, l’ensemble de celles-ci constitue un puzzle inintelligible. Les interactions, les rétroactions, les contextes, les complexités qui se trouvent dans le no man’s land entre les disciplines deviennent invisibles.

Les élèves et les étudiants ne voient aucun lien entre les études et le monde qui les entoure, ce qui les plonge dans un profond désarroi et leur fait perdre de l’intérêt pour les livres, la Culture et l’éducation en général.

Le système éducatif de demain doit impérativement favoriser la créativité et la synthèse dès le premier jour de l’école primaire. Pourquoi ? Parce que les tâches analytiques et répétitives pourront de plus en plus être réalisées sans erreurs par des ordinateurs, ou  externalisées (outsourcing) vers des pays à main d’ œuvre meilleur marché

Repenser l’école de fond en comble, Marc Luyckx, nous encourage à étudier les actions et les projets d’Auroville en Inde.

Cela suppose un excellent système de « tutors », de tuteurs, d’accompagnateurs (modèle Cambridge et Oxford) qui font réfléchir chaque étudiant chaque semaine, sur ses lectures et le font avancer dans sa réflexion personnelle.

La plupart des écoles et universités poussent malheureusement plutôt les humains à entrer dans un moule et à se conformer aux idées des professeurs et de la société, en prônant même parfois le recours à des médicaments…( voir usage de Ritaline ou d’antidépresseurs en Europe et en Amérique du Nord ).

Maria Montessori disait que les enfants savent déjà tout, tout est en eux , ils ne sont pas des têtes vides…

Chapitre 14 : Concrètement la glocalisation de nos économies post-industrielles.

Le processus de désindustrialisation de l’agriculture et retour à la Terre 

 Pierre Rabhi   et Philippe Desbrosses qui ont suivi les précurseurs australiens Bill Mollison et David Holmgren.

(voir La permaculture, le village des Amanins ,les Colibris, Kaizen, Happinez , Small Things, le film Demain, etc)

Plus les étiquettes seront explicites ,plus l’agriculture biologique aura du succès

Croissance qualitative et non plus quantitative !

La décroissance de l’économie industrielle

Le marché, et la bourse sont déjà très avancés dans l’utilisation de ces nouveaux instruments de mesure qui interviennent pour plus de 50% dans les cotations aujourd’hui. 

Désindustrialiser la médecine est une option.

Même si en cas d’urgence ou de maladie grave la chirurgie et la médecine, sauvent des vies. Mais, on s’aperçoit de plus en plus avec les scandales sur les médicaments contre le cholestérol, l’obésité, le diabète ; les augmentations de seins avec des produits dangereux pur la santé, les problèmes rencontrés avec les réductions d’estomac, etc que l’industrie pharmaceutique pourrait être plus holistique et plus en lien avec le bien-être des humains.

Chapitre 15 : Mon expérience personnelle de ré-enchantement. (Marc Luyckx)

Première vie : prêtre catholique.

Seconde vie: membre de la « Cellule de Prospective » de la Commission européenne…

Et puis je suis tombé en 1993, sur le livre de Peter Drucker: « La société post capitaliste

 (Peter DRUCKER: La société post capitaliste Paris, Dunod, 1994.)

Troisième vie: l’écriture et l’éducation

Lecture conseillée par Marc Luyckx : Charles BIRCH: On purpose: A new Way of Thinking for a New Millenium.

Conclusion Générale : Il est permis d’espérer.

Changer notre manière de voir pour ne pas subir la manipulation

Changer de paradigme pour voir et utiliser nos nouveaux outils.

Marc Luyckx « Co-créer le monde nouveau »

Nota : commentaires Murielle NUNEZ en italique

CHANGEZ ET LE MONDE CHANGERA AUTOUR DE VOUS !

Pour aller plus loin vous pouvez regarder les vidéos dans lesquelles Marc Luyckx apparaît. Son site : http://vision2020.canalblog.com 

Le livre extraordinaire de Lois Lowri « Le passeur «  est également une façon de réfléchir sur la connaissance en général et sa transmission.

Mes prochains articles seront sur un sujet qui me tient à cœur, car il est porteur d’enthousiasme, d’espoir et de joie et contient à lui seul tout ce qui m’anime et me porte dans ma Vie, comme dans ma façon de travailler, de coacher. Nous l’avons rencontré brièvement dans le livre de Marc Luyckx , il concerne les Créateurs de Culture ou les Créatifs Culturels…

A très bientôt !

Nota : commentaires Murielle NUNEZ en italique

L’ORGANIQUE ET L’INDUSTRIEL (6)

CHANGER POUR VIVRE

FICHE DE LECTURE

CO-CRÉER LE MONDE NOUVEAU Marc Luyckx Ghisi

Bien sûr, il persiste encore des interrogations, des peurs comme dans tout phénomène de renouveau où l’on quitte sa zone de confort et l’on se jette dans le vide. Il peut même y avoir des hésitations et des volte-faces.

Chapitre 9   : L’économie de la connaissance : le scénario négatif

« Le danger ne réside pas dans telle ou telle personne ou groupe de personnes qui serait mauvais ou mal intentionné. Le danger ne réside pas non plus dans telle ou telle technologie. Il réside dans la manière de voir et d’agir inconsciente de la civilisation « moderne » finissante. « 

Chapitre 10 : La société trans-moderne : un nouveau narratif.

« La société industrielle nous demande des prestations du cerveau gauche depuis des siècles. Si bien que, pour finir, le système éducatif a fini par s’y résoudre, et en abandonnant ses visées humanistes, il a commencé à pousser de plus en plus les prestations du cerveau gauche et à réprimer systématiquement les velléités du cerveau droit ».

De plus en plus d’élèves et d’étudiants sont en échec scolaire , voire ont des phobies scolaires, tombent en dépression , car leurs études ne fait aucun sens, ne sont pas en adéquation avec leur personnalité, leurs souhaits, ce qu’ils imaginent être leur futur, ils sortent du système scolaire sans diplôme et souvent sans avenir ou plan professionnel.

Beaucoup d’étudiants ne trouvent pas de travail alors qu’on leur avait dit que de longues études leur assureraient une voie toute tracée. L’éducation donnée est souvent programmée pour plusieurs années et est en retard par rapport au Monde qui évolue très très (trop?) vite.

 Chapitre 11 : Les femmes: deux fois plus efficaces dans la société de la connaissance.

« La société de la connaissance et trans-moderne est une société a des valeurs plus féminines. Ces valeurs nouvelles sont adaptées au nouvel outil de production : l’humain. Elles invitent chaque homme à se repenser dans une société post patriarcale. Le danger n’est pas le changement, mais la manière dont nous le vivons. »

Ce changement est une opportunité pour tous.

Chapitre 12 : Le changement est là: des citoyens choisissent la Vie.

Apparition des Créateurs de Culture (66% sont des femmes)

« Ce sont des femmes et des hommes qui créent de nouvelles valeurs et, sans le savoir, sont en train de mettre en œuvre le nouveau paradigme du 21° siècle. Ils sont 50 millions de citoyens américains, mais ils sont invisibles, car la plupart du temps ils ne votent plus, ne lisent pas la presse traditionnelle et regardent peu la TV. Ils sont comme « invisibles » aussi pour les médias qui n’en parlent jamais, puisqu’ils ne savent pas qu’ils existent. Cette famille de citoyens n’est « ni à gauche, ni à droite, mais devant. »

(Voir Enquête de Paul Ray et Sherry Anderson et mes prochains articles)

Marc Luyckx « Co-créer le monde nouveau »

Nota : commentaires Murielle NUNEZ en italique

L’ORGANIQUE ET L’INDUSTRIEL (5)

CHANGER POUR VIVRE

FICHE DE LECTURE

CO-CRÉER LE MONDE NOUVEAU Marc Luyckx

Après avoir décrit un monde qui décline, Marc Luyckx, va nous enthousiasmer en étudiant comment un nouveau monde est en train d’éclore sous nos yeux…L’organique et l’humain sont au cœur de ce changement. La persévérance, la pensée positive et la motivation en sont les clefs.

2° Partie : La Renaissance : une nouvelle Société de la Connaissance 

 Chapitre 6   : Un nouveau paradigme politique: la non-violence entre États.

Jean Monnet voulait rendre la guerre structurellement impossible entre l’Allemagne et la France. C’était son unique but.

Quelque chose de complètement utopique est arrivé car plusieurs personnes y ont cru, car nous devenons ce que nous croyons.

Si nous sommes positifs et faisons des affirmations, nous pouvons changer notre entière vie et aussi la société, autour de nous.

Vous devenez ce que vous croyez, en changeant vos pensées ,vous changerez votre vie.

Vous aurez les résultats que vous espérez.

Napoleon Hill disait : « ce que l’esprit peut concevoir et croire, il peut l’atteindre » (« whatever a mind can concieve and believe, it can achieve »)

L’Europe ne se réduit pas au marché, les européens en ont l’intuition.

Il est urgent que le pouvoir soit rendu aux citoyens européens car il faut que leur vote ait une valeur législative.

Chapitre 7  : Trois mutations d’outil de production en cinq mille ans.

  1. Il y a cinq mille ans, en 3500 av JC,  a été la transition d’une société d’élevage et de cueillette, probablement matrilinéaire, et sans propriété privée, vers la société agraire, qui a instauré le concept de propriété, mais aussi le patriarcat. 
  2. Vers 1500 après JC, de la société agraire vers la société moderne industrielle et capitaliste, à la fin du Moyen Âge. 
  3. Nous sommes en plein dans la troisième transition de la société moderne industrielle et capitaliste à la société postcapitaliste postindustrielle de la connaissance, qui est aussi post-patriarcale

L’outil est désormais la personne humaine et la production est dématérialisée : la connaissance

Le capital financier va devenir moins important que le capital humain

Notre société mondiale a engendré des passeurs de Vie.

 Ils transforment la société en réalisant les idées les plus extraordinaires. Ils sont au bon endroit, au bon moment. Il n’y a pas de hasard.

Ils se focalisent sur leurs buts, ils ne savent pas comment les atteindre mais ils savent ce qu’ils désirent et sont persévérants.

Ils ont déjà en eux ce dont ils ont besoin, ils n’ont pas besoin de suivre la voie toute tracée que la société promeut. Souvent ils ont même arrêté l’école très tôt…

Nous avons la faculté de créer notre propre environnement.

Les passeurs vont au-delà de la peur et trouvent la foi, chaque aspect négatif a un aspect positif. C’est notre pensée qui doit rester du côté positif. Les passeurs ont une attitude mentale positive. Ce sont de très bons mentors.

Par exemple , on trouve des passeurs dans les réseaux d’agriculture biologique ( par exemple Colibris, Pierre Rhabi, permaculture) les réseaux de réflexion sur la mise en question de la croissance (décroissance), les réseaux d’écoles « démocratiques » qui essayent de repenser en profondeur l’éducation (1).  Plus généralement on voit aujourd’hui qu’une partie non négligeable de la société civile est en marche vers la nouvelle société.

Les écoles alternatives Montessori ou Steiner apportent un renouveau dans l’éducation.

Dans tous ces groupes les femmes sont majoritaires..

(1) “EUDEC” (European Democratic Education Network, www.eudec.org)

Les gens qui réussissent, voient le trou dans le donut mais aussi « le donut autour du trou ».

Tout change, tout évolue, a une fréquence. Les êtres humains veulent progresser, croître, comme tout dans la nature. Rien ne perdure, nous vivons dans un océan d’émotions. Nous prenons une décision et disons : c’est ce que je vais faire…

Rien n’est créé, rien n’est détruit. Tout est déjà là, il suffit de le dévoiler, comme Michel Ange qui révélait la statue existant dans le marbre…

Il suffit d’être à une certaine fréquence. Chaque chose que l’on désire a une certaine fréquence.

On doit se concentrer sur ce que nous voulons et cette concentration va nous permettre de rester à la bonne fréquence, pour atteindre notre objectif.

Il suffit de se concentrer sur notre mission de vie…

Tout d’abord les gens rient des passeurs, puis ils les suivent et enfin ils les remercient pour leurs enseignements.

Chapitre 8   : L’économie de la connaissance : un nouveau paradigme économique

« Karl Marx fut le premier sociologue à mettre en évidence l’importance de l’outil de production pour une société. Lorsque celui-ci se transforme, ce sont tous les rapports de production qui changent et donc les rapports des humains entre eux, et c’est, en définitive, la vision, (Weltanschauung), bref les valeurs de base et les structures de la société qui se transforment.

Or, sous nos yeux s’opère le rapide remplacement de l’outil industriel par un outil nouveau: la connaissance appliquée à la connaissance par le cerveau humain afin de créer de la nouvelle connaissance »

Bientôt l’industrie et l’agriculture regrouperont 20% des emplois et les services 30%. Il n’y aura pas d’autres emplois selon Marc Luyckx. Que feront les personnes les moins qualifiées ?

L’économie de la connaissance ne peut pas fonctionner en pyramide tout simplement parce que cette structure ne favorise pas la circulation de l’information et de la connaissance

il faut des humains créatifs et pour qu’ils continuent à être créatifs il faut qu’ils interagissent en réseau afin de pouvoir s’échanger les connaissances, et que les interactions puissent provenir de tous les côtés et dans tous les sens

La fin du secret… et des brevets!

Internet y contribue

Du commerce au partage

 Certains systèmes d’argent alternatifs comme www.favours.org en Californie, les SEL (F), LETS (UK), Banche del Tempo (I), RES (B), WIR (Suisse) sont construits sur la notion d’échange et de don.

Marc Luyckx « Co-créer le monde nouveau »

Nota : les commentaires de Murielle NUNEZ sont en italique

L’ORGANIQUE ET L’INDUSTRIEL (4)

CHANGER POUR VIVRE

FICHE DE LECTURE

CO-CRÉER LE MONDE NOUVEAU Marc Luyckx Ghisi

Chapitre 5 : La fin des structures Pyramidales

Il y a une « crise de crédibilité » (credibility gap) des structures politiques en général, de l’État de la démocratie et de toutes les structures pyramidales.   

Les citoyens adhèrent de moins en moins aux structures de l’État, et croient de moins en moins à la démocratie.

« Il y a une « crise de crédibilité » (credibility gap) des structures politiques en général, de l’État de la démocratie et de toutes les structures pyramidales.   

Les citoyens adhèrent de moins en moins aux structures de l’État, et croient de moins en moins à la démocratie.

Il y a un refus des institutions pyramidales : Syndicats, Églises, Institutions Internationales, Entreprises multinationales, Ordres de médecins, etc

Les citoyens veulent participer, être créatifs, ne pas déléguer leur pouvoir à des gouvernements qui ne préservent pas les intérêts de l’humanité à court moyen et long terme.

De plus en plus de personnes ne votent plus car aucun des candidats proposés ne leur convient, plutôt que de voter « par défaut », car le vote blanc n’est pas reconnu. Les jeunes générations refusent de travailler dans des entreprises pyramidales. De nombreux salariés créent leur propre entreprise. Des parents inventent des crèches ou des écoles alternatives. Des habitats participatifs éclosent dans tous les pays du Globe.

Selon le principe de subsidiarité, toute décision politique doit être prise au niveau la plus bas possible. Et le niveau supérieur de pouvoir peut et doit intervenir – comme une aide (subsidium) –  si et seulement si le niveau inférieur est dans l’incapacité de décider.

L’Union européenne est en fait la première construction politique transmoderne au monde car elle porte un projet de société mondiale non-violente.

Clausewitz et Machiavel , la science politique et de la tactique guerrière sont devenus obsolètes.

On rencontre partout le patriarcat, les mêmes pyramides de pouvoir, les mêmes structures de bas en haut, la même absence de femmes aux niveaux supérieurs de décision.

Malheureusement, certaines entreprises préfèrent payer des amendes pour non parité que de donner plus de salaire ou de hautes fonctions aux femmes. Tout comme certaines villes préfèrent payer des taxes que de construire des logements sociaux sur leurs communes.

C’est un changement profond qui est en train d’advenir un changement de niveau de conscience. »

Marc Luyckx « Co-créer le monde nouveau »

Nota : commentaires Murielle NUNEZ en italique

L’ORGANIQUE ET L’INDUSTRIEL (3)

CHANGER POUR VIVRE

FICHE DE LECTURE

CO-CRÉER LE MONDE NOUVEAU Marc Luyckx Ghisi

Chapitre 4 : La fin de la « société industrielle »

« En Belgique, Renault à Vilvorde, Volkswagen à Forest, General Motors à Genk ont fermé.

Et le public ne comprend pas. Les ouvriers ne comprennent pas. Les syndicats ne comprennent pas non plus.

Ces usines fonctionnaient bien et étaient considérées comme ayant atteint un des meilleurs rendements en termes du rapport salaires / qualité de production, en Europe. 

Cela arrive aussi en France. Parfois on dit que c’est la faute des actionnaires qui veulent faire plus de profit. Le problème est qu’ils peuvent demander cela, car la robotisation le permet.

 » Partout la tendance est la même.  »

Notre société « industrielle » est finie à cause des progrès de robotisation.

Voici l’avenir pour Marc Luyckx :   

6% dans l’agriculture qui sera devenue plus Bio (la tendance actuelle des subsides de la « Politique agricole commune » de l’Union européenne vers la quantité à bas prix qui écrase les petits agriculteurs sera obligée de s’inverser et d’aller vers la qualité « bio »).

Nous allons encore produire des objets industriels, mais que la majorité des emplois créés ne seront plus des emplois industriels.

Cela fait cinquante ans que nous promettons la « prospérité par le développement » aux pays que nous appelons pudiquement « en voie de développement. Cela ne fonctionne pas mais comme les dirigeants n’ont pas d’autres options ils continuent à aller droit dans le mur en disant on a toujours fait comme cela.

La Chine et à l’Inde étaient favorables à la globalisation mais l’opinion publique mondiale et une partie des intellectuels tant en Chine en Inde et en Occident se rendent compte que ce modèle de « développement » non seulement ne mène pas à l’épanouissement de la grande majorité des citoyens, mais en plus il nous mène droit à la catastrophe écologique mondiale. » Marc Luyckx

Il existe de très nombreuses villes fantômes en Chine…où personne ne vit  et où l’on continue à construire des routes et des immeubles.

« Pendant des millénaires, l’Occident disait détenir LA vérité. Et ce concept fermé et arrogant de la vérité était calqué sur l’antique adage de l’Eglise catholique « extra Ecclesia nulla salus » ( Hors de l’Église -catholique), pas de salut ). » 

L’Occident appelait certains pays « sous-développés » ou « en voie de développement » alors que les pays d’Amérique du Sud sont plus en phase avec la Nature et l’écologie car restés proche d’elle et la Chine et l’Inde ont des remèdes naturels pour la santé datant de plusieurs siècles. Sous-couvert de progrès, les fast food ont également amenés l’obésité dans les pays qui se nourrissaient localement et sainement, auparavant.

L’Occident ne peut pas dire qu’il est un modèle de développement durable

La société industrielle touche à sa fin et ne crée plus d’emplois nouveaux

Les Citoyens sont de plus en plus désespérés. Les médias ne leur montrent que des nouvelles négatives.

« Pour le moment il n’y a pas beaucoup de débats politiques sur ce sujet brûlant. » Marc Luyckx

En France, les mouvements de protestation des gilets jaunes ont débutés en décembre 2018 et ont duré plus de 6 mois, mais après le Grand Débat, peu d’actions ont été menées en faveur du pouvoir d’achat ou de l’environnement (mises à part dans les grandes villes, les restrictions de conduite des véhicules portant les macarons Crit’Air non identifiés,5, 4 et 3 selon les pics de pollution.)

Nota : Commentaires Murielle NUNEZ en Italique

L’ORGANIQUE ET L’INDUSTRIEL (2)

CHANGER POUR VIVRE

FICHE DE LECTURE

CO-CRÉER LE MONDE NOUVEAU Marc Luyckx Ghisi

Petite précision de ma part

Il y a quatre catégories de populations pour les sociologues :

  • « Les chasseurs/cueilleurs » (pendant 3 millions d’années)
  • « Les traditionnels » (culture agraire) : de 1 à 100 millions d’humains ont vécu selon des cycles, un ordre intemporel, immuable, traditionnel, lié au passé (certains peuples vivent encore ainsi)
  • « Les modernes », qui ont une vision liée au progrès à partir du XVII ° et du XVIII ° siècle et ce jusqu’ à nos jours : valeurs masculines, compétition, contrôle de la Nature, profit, consumérisme, ère industrielle…
  • « Les créateurs de culture » ou « créatifs culturels » (Culture creatives) apparus vers les années 70/80 en Amérique du Nord et se propageant dans le monde entier depuis les années 2000 : ont des valeurs féminines, implication sociale, solidaires, sont pour l’écologie, la spiritualité, le développement de l’être…

« Les traditionnels », « les modernes » et « les créateurs de culture » existant côte à côte…

Chapitre 3 : La modernité est finie

Nous allons d’une vision/d’un paradigme moderne à une vision « planétaire » ou « transmoderne ».

« Certains pensent que cela a débuté le jour où les américains ont montré les premières photos de la planète bleue, d’autres font remonter la fin de la modernité à Hiroshima en 1945. » Marc Luyckx.

Dès qu’une nouvelle façon de penser apparait ( par exemple la Terre est ronde et non plate…. ou la mécanique quantique) basée sur des expériences reproductibles, il met en crise les tenants de l’explication officielle précédente.

Kuhn décrit quatre stades de l’apparition d’un nouveau paradigme scientifique

 1. Tout d’abord le nouveau paradigme est ignoré

2. Ensuite il est ridiculisé comme absolument irrecevable et sans importance,

3. Ensuite il est sauvagement attaqué, y compris parfois au niveau de la vie privée de l’inventeur

4. Et finalement tout le monde se met d’accord pour convenir que c’est bien la seule manière de penser désormais, et que « D’ailleurs tout le monde a toujours pensé ainsi ! « .

Thomas KUHN: La structure des révolutions scientifiques. (Trad. Laure MEYER) Collection « Champ »Édition Flammarion, Paris, 1999. Voir aussi Karl POPPER, Objective knowledge, Oxford Clarendon Press, 1972. (Trad.) La connaissance objective, Bruxelles, Éditions Complexe, 1973

Les humains ont trop analysé, disséqué, séparé, contrôlé,limité, soumis. La conquête de la Nature, des océans, des peuples et des personnalités par la raison et l’analyse : « notre civilisation mondiale n’en peut plus. La Terre non plus. » Marc Luyckx

« Un nouveau sens à l’horizon : la planète…à sauver »

Je dirais plutôt que les humains sont égoïstes et veulent sauver la Terre car en ce moment y vivre est de plus en plus compliqué, ils veulent la remodeler pour qu’ils puissent encore y prospérer coûte que coûte -même si certains se voient déjà l’abandonner pour la Lune ou pour Mars (et y recommencer le même désastre ?? )

Après la mission Apollo 11, en 1969, certains se sont dit, mais , il existe autre chose que la Terre…

L’apparition de la physique quantique a aussi amené un changement de vision /paradigme.

(Voir articles précédents sur mon blog)

Or, «  la modernité est incapable de penser de manière synthétique et holistique.» Marc Luyckx

( Pour plus de précisions sur l’holistique voir mon guide « Un monde nouveau, l’holistique » à paraître prochainement…)

« 1. Pour notre survie collective, il faut faire en même temps de l’économie, de la botanique, de la chimie de la physique, de la météorologie, de la science politique, des probabilités etc.

2.  Il faut repenser en profondeur nos systèmes économiques et politiques afin qu’ils soient orientés vers la vie et les générations futures et non vers notre mort collective.

3. Il s’agit d’apprendre à penser autrement, ce qui est difficiles pour les leaders « modernes »

4. La modernité est en crise mortelle en ce début de 21° siècle car elle ne parvient pas à aider l’humanité face à l’urgence de sa survie. 

Changer de vision/paradigme est un exercice délicat, pénible et laborieux. Peu de gens sont conscients de leur schéma de représentations, la difficulté majeure est d’ordre politique et institutionnel. Il est difficile voire très dangereux de s’attaquer aux structures en place. » Marc Luyckx

POURQUOI LIER L’ORGANIQUE ET L’INDUSTRIEL ? (1)

CHANGER POUR VIVRE

FICHE DE LECTURE

CO-CRÉER LE NOUVEAU MONDE Marc Luycks Ghisi

Mon projet artistique et de Vie se nomme « L’Organique et l’Industriel ». J’ai lu récemment un livre fantastique qui est en lien avec certaines de mes interrogations et préoccupations. J’aimerais partager ici une fiche de lecture personnelle, ainsi que mes réflexions…

1° Partie : Un monde se meurt   

Chapitre 1 : Danger de mort et de suicide collectif 

Marc Luyckx commence par une idée alarmante qui est « la possibilité d’une mort collective consciente, donc d’un suicide collectif ».

Je n’en suis pas là, mais il m’apparait quand même que quelque chose ne va plus très bien dans le Monde en général.

Le modèle occidental pollue trop et ne contribue pas au développement durable. Les Etats-Unis et l’Europe polluaient et exportaient leurs déchets dans d’autres pays, qui peu à peu refusent cet état de fait.

Javier Perez de Cuellar aux « Dialogues du 21° siècle » a dit : « Comment pouvons-nous savoir et ne pas pouvoir, ni vouloir ? » … « Pour changer de cap, nous devons créer des sociétés du savoir pour combiner la lutte contre la pauvreté, l’investissement dans l’éducation, la recherche et l’innovation, en posant les fondements d’une véritable éthique de la responsabilité. »

Marc Luyckx pense que le noir (des années 90, punk ou gothique), mode « impensable en 1960 » prouve que nous allons vers la fin d’une époque, que nous mourrons…

Il y a un refus du changement car « on confond le changement de paradigme (de vision) et la fin du monde ». Chacun pense que si sa vision du monde disparait, le Monde entier disparaitra. Les humains ne raisonnent pas mais leur angoisse est subconsciente.

La civilisation pourrait se nourrir sans en faire payer le prix aux générations futures, mais elle ne le fait pas. La promesse faite par les produits OGM de nourrir la planète était fausse et la pauvreté et la famine grandissent.

Pour ma part, je pense que si l’Homme disparait, la Terre continuera d’exister et l’angoisse liée au « réchauffement climatique » est en décalage avec la réalité. L’Humain ne respectant pas la Nature, il produit des effets néfastes pour la Nature et surtout pour lui-même. Car la Planète existait avant l’apparition des humains, et existera après sa disparition.

Max Weber parlait du désenchantement du monde et Marc Luyckx se demande si c’est celui-ci qui nous paralyse.

Chapitre 2 : La fin du Patriarcat

Le fait de piller la Nature, s’est retourné contre nous, nos enfants et les « générations à venir »

Toutes les religions du monde contemporain, malheureusement ont lié la violence et la mort à des mythes fondateurs de l’Humanité.

Pour Riane Eisler ,Marija Gimbutas, Françoise Gange et d’autres , « la vision patriarcale est une apparition relativement récente après des millénaires de civilisation matrilinéaire » Marc Luyckx

« Des civilisations nettement moins violentes et plus conviviales, axées sur les valeurs de vie, ont existé en Europe, en Inde et en Chine, il y a cinq mille ans, c’est-à-dire trois mille cinq cents ans avant Jésus Christ. Ces civilisations, que l’on appelle matrilinéaires, reposaient sur une autre articulation entre le féminin, le masculin et le sacré.  Le culte principal était celui de la déesse-mère, qui exerçait son autorité en donnant la vie et en aidant à la croissance.» Marc Luyckx

« On passe d’un sacré matrilinéaire de connexion à la Vie, centré sur la femme, à un sacré patriarcal de déconnexion de la Vie, centré sur le Dieu Père, sur l’homme exclusivement et sur la mort violente comme source de rédemption. Tous les symboles matrilinéaires un à un, sont transformés en leur contraire. » Marc Luyckx

Le fait de changer de point de vue, introduit de nouvelles idées et grâce à ces archéologues on peut imaginer une voie pour le futur.

Les valeurs patriarcales ne sont pas favorables à un développement durable.

« La jeune génération est « transmoderne ». Pour elle, l’urgence absolue est la survie de l’Humanité. »

Marc Luyckx « Co-créer le monde nouveau »