CHRONIQUE D’UN CHANGEMENT MONDIAL 3

CHANGER POUR VIVRE COACHING MNUNEZ

Semaine  du 30 mars ( Semaine 3 de confinement)

« La sagesse , c’est d’avoir des rêves

Suffisamment grand pour ne pas

Les perdre de vue quand on les poursuit »

Oscar WILDE

Poisson d’avril

1 avril

A-ton envie de le fêter en jetant des poissons (en papier) de son balcon ou de sa fenêtre ou en les lançant (à la canne à pêche) sur les passants ? Pas si sûr !

Je vais bien , car j’ai décidé d’aller bien. Non , je ne suis pas inconsciente, je me protège d’un masque fait maison et je ne fais mes courses qu’une fois par semaine en respectant les règles sanitaires.

Mais…je ne regarde pas les informations en boucle , qui baissent mon énergie et ma vibration vitale… (voir articles précédents). Je fais du yoga et de la méditation et pour me booster , j’écoute des morceaux bien Rock , ou de l’opéra, ou de la musique celte, cela dépend des moments…

Oui, les victimes et leurs familles m’attristent , mais je ne peux rien y faire , je me concentre sur la VIE, ma vision, mes projets…Sans me laissée polluer, par la peur, les « peut-être « , l’hypocrisie , voire les mensonges…

La liberté de penser

Le confinement n’empêche pas la liberté de penser , voici quelques réflexions  :  réelle origine de la pandémie ; chiffre des victimes réel ou très en deçà de la vérité ; début de la pandémie octobre, décembre ou janvier ? Omissions pour ne pas affoler le reste du Monde ? Ce qui ne serait pas très honnête , mais surtout empêcherait les autres pays d’évaluer la propagation de la pandémie et les mesures à prendre- ni trop laxistes , ni trop rigides.

Qu’est ce que la vérité ? Thème ô combien philosophique !

La première et deuxième semaine de confinement, on riait encore et on faisait des blagues sur les réseaux sociaux, là cela commence à peser…

Puisqu’on a le temps..on peut chercher l’origine de cette tradition…

La pénurie de masques continue

Pour les masques..La Chine va en envoyer …pas gratuitement bien sûr, les affaires sont les affaires….pour le personnel soignant principalement (encensé depuis deux semaines, comme si on découvrait son utilité VITALE). Les hommes et femmes de ménage , invisibles d’habitude sont cruciaux face à la pandémie et que dire du personnel des magasins d’alimentation , qui reçoit une prime, mais face à une vie, n’ est-ce pas illusoire ?

L’essence ne pollue plus , puisque toutes les voitures sont à l’arrêt, moins de pollution… Tout comme la pollution avait baissé en Chine lors du confinement … Partout sur les réseaux sociaux des vidéos , photos d’animaux dans les rues.

Inégalités face au confinement

Le travail qui ne nous plaisait pas spécialement parait de plus en plus lointain- bien sûr si on touche un salaire même tronqué , on va se dire que ce travail est quand même bien..Mais qu’est ce que je faisais dans cette galère ???

Il est éventuellement temps de penser à une reconversion. Non, tout le monde ne fera pas des cours/activités en ligne , car les gens ont besoin de contact avec des autres humains , autres que virtuels…..il faut dire que le téléphone portable et l’ordinateur sont indispensables pour rester connecté à la vie et à notre famille et nos proches , voire à notre patron et collègue pour ceux qui télé-travaillent mais on s’aperçoit que beaucoup de choses peuvent être faites à distance , pas juste commander des articles inutiles…(qui ne sont plus livrés depuis deux semaines ..seuls les provisions pour les personnes fragiles qui sont livrées à domicile).

Malheureusement il y a « être confiné » et « être confiné » que dire de ceux qui sont mal logés ou dans un appartement exigu , qui d’habitude ne sert que pour dormir et des personnes ayant des petits moyen qui ont un téléphone avec carte prépayée, sans internet, ceux qui n’ont pas de téléphone portable ni d’ordinateur, les illectroniques, les personnes âgées ? Les mêmes qui n’avaient pas pu s’acheter des masques , du gel…. , car ils avaient déjà du mal à acheter de la nourriture.

Les enfants qui ont des parents ayant faits des études et qui sont à même de s’improviser professeurs , sont mieux lotis que ceux dont le petit niveau de français ou d’études ne leur permette pas d’être efficaces et de répondre au suivi quotidien que demandent les cours à distance.

Lieu de confinement

Si l’on a une grande maison avec un jardin ou un grand appartement avec balcon, chaque membre de la famille peut s’isoler ou se « défouler » dans le jardin…

Ce que ne permet pas la promenade ou le jogging d’une heure par jour..

Les inégalités reviennent…

Les citadins sont , également « les dindons de la farce », à la campagne le confinement est plus doux..

Si on a un jardin avec potager et des poules ou mieux si on vivait déjà en autonomie, dans un immeuble , un quartier , un hameau ou une communauté participatif/ive…

On s’aperçoit que le savon de Marseille, le savon tout court ,dure plus longtemps que tous les gels industriels parfumés certes mais chers et remplis d’eau. On (re) découvre les vertus des « bonnes vieilles méthodes de grand-mère », le shampoing solide..s’il n’y a plus de shampoing liquide ,le vinaigre blanc, le carbonate de soude , à la place de l’eau de Javel en rupture de stock.

La France entière serait -elle devenue « locale » et en faveur du développement durable ?? (mon rêve) , mais NON…. les gens ayant plus de temps , regardent mieux et de plus près les articles qu’ils achètent, rapport qualité/prix et surtout longévité, puisque on ne peut pas aller tous les jours faire des courses , au mieux une fois par semaine….

L’après confinement

Cependant certains s’impatientent. Cela devient long »

 Ils pensent à l’après..le 5 mai les enfants retourneront peut-être à l’école…et les parents à leur travail ? Il faut encore attendre 1 mois….

 » Patience et longueur de temps….. (La Fontaine)

Et après …On fait comme si de rien n’était ?  Non, je ne pense , pas car il faut 21 jours pour ancrer une nouvelle habitude…

Pour une nouvelle compétence, un apprentissage il faut 10 000 h soit environ 417 jours..le temps de pratique n’est pas négociable … Donc on est loin du compte…

ET là il s’agit de presque deux mois…..Fantastique pour créer un nouvel élan !

On dira : « dans une autre vie », « avant »…..

« Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage  » ( extrait de la Fable le lion et le rat de Jean de la Fontaine)

CHRONIQUE D’UN CHANGEMENT MONDIAL 2

CHANGER POUR VIVRE COACHING MNUNEZ

Semaine du 23 mars ( semaine deux de confinement )

Les oiseaux chantent toujours, la Planète tourne sans nous, comme à son habitude , enfin non, MIEUX que d’habitude , car moins perturbée par les humains.

Toute l’Europe et les Etats Unis sont touchés.

Confinement prolongé

Confinement prolongé, car « on est en guerre ! »

Réactions au confinement

 On s’adapte…

ON RALENTIT…Ha !…. les vertus de la paresse ( lire Invitation à la lenteur de Monique Neuboug , édition De la Martinière ).

On arrête de courir partout dans tous les sens, après le temps, là on en a. On en a même plus qu’il nous en faut.. on ne peut plus se plaindre.. et soudain cela peut oppresser.

D’habitude on n’a pas assez de temps maintenant ,on en a trop, car on ne peut pas sortir.. comme un lion ou un oiseau en cage…

Soudain, on pense à tous ces animaux confinés et maltraités dans les fermes  industrielles…., les zoos…

On se fiche des publicités qui veulent nous vendre des choses inutiles ( en pleine débâcle , elles n’hésitent pas à nous présenter leurs articles comme nécessaires voire indispensables AU CONFINEMENT  ??

Rien ne les arrête.

Conduite de changement

  1. Nouveau point de vue

On regarde le moindre coin de ciel , d’arbre , avec envie, on respire à plein poumons par la fenêtre , alors que d’habitude on était « confinés » toute la journée à notre travail et ne voyions pas l’intérêt de la nature , des promenades, des animaux…

Les trucs et astuces en tout genre fleurissent pour les confinés. La solidarité envers autrui et envers le personnel soignant reprend sa place.

De nombreuses personnes expriment leur respect pour les familles avec des enfants en bas âge et les familles ayant des membres touchés par la maladie, ou la mort, qui sont plongées dans l’angoisse.

2 . Créativité

Les masques étant toujours en rupture de stock, se déclinent en serviette en papier, en filtre à café, en tissu et même avec une imprimante 3D (site Quai des possibles Saint Germain en Laye)

Les écrans deviennent nos meilleurs amis pour les devoirs/cours en tout genre pour les élèves confinés, sport pour parents et enfants avec Zoom , réunions professionnelles avec Microsoft Teams ou Skype…

Les gens pensent aux bons vieux habitats participatifs (si décriés et moqués il y a si peu de temps !!) où il fait mieux vivre que dans des logements où personne ne dit (disait?) bonjour à son voisin.

 il n’y a pas la marque que l’on prend d’habitude ..bah? On prend autre chose…ou on s’en passe.. On fabrique son savon, ses masques , ses plats, son pain…

Le mieux sont les légumes frais et aussi les légumes fermentés qui gardent les vitamines dans les rayons/magasins bios, oui, oui , il y en a certainement dans un rayon d’un kilomètre de chez vous et les grands supermarchés livrent même des paniers « véganes » , des paniers produits ménagers ou hygiène etc à domicile (à Paris principalement), chaque jour de lus en plus de magasins livrent à domicile, les clientsne venant plus à eux.

On mange des plats simples et non préparés industriellement et mis dans des barquettes en plastique, ni commandés dans des chaines de fast food.

Redécouverte de petites choses , des petits plaisirs entre membres de la famille…

3. Ralentissement

D’habitude ,on se noie dans un tourbillon de rencontres, d’activités et de loisirs, ou on passe ses journée et nuits à travailler, on ne voit les gens avec qui nous cohabitons (famille /colocataires ) que quelques heures par jour.

Dysfonctionnements et confinement

Si on voyait peu ses proches ,le fait d’être confinés avec eux pourrait nous peser.

Certains couples dysfonctionnels le deviennent encore plus et des numéros spéciaux dans les pharmacie permettent aux victimes de violence conjugales de sortir de cette situation tout en respectant le confinement (les enfants et la mère , restant dans l’habitation et les maris étant emmener dans un autre lieu)

Oui, on peut céder à la panique relayée par les médias. Les conseils de protection sont beaucoup plus utiles que de nous passer à longueur de journée des alertes et de choisir des émissions parlant de guerres ou de pandémies…de crimes sexuels, d’enquêtes policières.. pourquoi pas des comédies , des émissions sur la Nature (pas en mode survie), sur la beauté de celle-ci.

Activités et confinement

Heureusement , nous pouvons choisir de regarder une sélection de programmes positifs (je n’ai pas dit de ne pas écouter les nouvelles , mais une fois par jour est assez..ensuite on pense à LA VIE).

On peut se « repasser » tous ses vieux tubes ,disques ou écouter les succès de sa jeunesse,écouter en boucle ses chanteurs/chanteuse préferés….et danser dans son salon , même seul/e!

Temps pour faire une pause et se pencher sur sa vie, son travail. Avec des MOOCs gratuits ou des formations en ligne , pourquoi ne pas apprendre une nouvelle compétence?

Temps pour méditer et faire de la méditation en pleine conscience, deThich Nhat Hanh , Jon Kabat Zinn , Christophe André (voir articles précédents) mais aussi sur notre vie, nos souhaits , nos rêves. temps pour expérimenter la méditation positive (par exemple Asturia sur Youtube)

Mesures renforcées de confinement

Protection d’un mètre entre clients dans les boutiques.

Les sommes retirées sur les comptes sont très contrôlées…mais il n’y rien à acheter.

Début de dépression pour certains…malheureusement car un proche est décédé ou qu’eux-mêmes vont mourir ; car le décompte des victimes par jour les plonge dans un tourbillon de négativité, ou concernant le confinement (privation de libertés, baisses de revenus, peur de l’avenir, passage en boucle des mêmes idées négatives ,amplifiées par les médias ) ; il est important de chercher des programmes qui informent mais n’en « ajoutent » pas dans le sensationnel et l’épouvante , comme 28 minutes sur ARTE à 20h05 et ne pas céder à la panique (comme lors des attentats des twins towers de New-York aux USA en 2001 et de Madrid le 11 mars 2004 dans le train, les attentats en France en mars 2012 , puis Charlie Hebdo et le Bataclan en 2015 et l’incendie de Notre-Dame (voir articles précédents) la population ayant été traumatisée par les événements et également car les programmes des télévisions et radios qui rediffusaient les mêmes programmes en continu, ne laissant aucun répit aux personnes déjà choquées , entretenant ainsi l’effroi, comme on attise un feu et surtout car les populations ne sont pas à la base responsables des attentats ni des incendies ni de l’éclosion de la maladie , elles peuvent être responsables de la transmission de celle-ci, si elles ne respectent pas les règles érigées par les gouvernements et autorités sanitaires et la population peut se sentir responsable et impuissante face à tous ces morts) .

Solitude

On peut se sentir seul..mais on est TOUJOURS seul dans sa tête et on meurt seul face à nous-même. On doit cependant garder l’espoir. Célébrer la vie !

L’autre ne doit pas être une béquille, plus on a tendance au quotidien à se reposer sur les autres plus le confinement va nous peser.

Nous sommes confinés dans notre maison ou appartement mais nous sommes libres de nos pensées, personne ne peut entrer dans notre tête. C’est ce qui nous rend humain.

Il convient de trouver également des gens à qui parler , des professionnels peuvent aider à distance (articles précédents).

Il faut être prudent et vigilant et se rappeler de Marc Aurèle :

« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre.»

Dangers et opportunités du confinement

On peut être en burn out car travaillant en télétravail on est 24h/ 24 sollicités, et on doit s’occuper de sa maison et de ses enfants en même temps , les conjoints qui ne faisaient pas toujours leur part de tâches ménagères décidant de changer ou pas…

On profite de cette opportunité de changement de rythme de moins travailler, d’aller à l’école pour (re)découvrir la lecture , la,peinture, le dessin , la poésie, on visite virtuellement les musées, surfe sur des sites comme https://www.franceculture.fr/emissions/3-minutes-de-philosophie-pour-redevenir-humain ou https://www.franceculture.fr/peinture/visiter-lexposition-virtuelle-faces-frida-parce-quon-peut-faire-plein-de-choses-de-son-lit, on regarde les séries que l’on avait raté, on répond à tout le courrier en retard. On range ses placards, on jette ou donne (en mettant bien en vue sur le trottoir) les choses inutiles aux uns pouvant servir aux autres ( manipulées avec des gants) .. Ou au contraire on répare ou recycle des choses que l’on allait jeter…

On se pomponnent , on prend soin de soi, ce que l’on n’avait pas le temps de faire surmené/ée par le travail .. ou alors l’inverse, si on était tiré/e à 4 épingles ,on choisi d’être soi-même au naturel ( plus de coiffeur!), sans costume , maquillage ,les cheveux / la barbe en fouillis, en vêtements de sport ,voire pyjama toute la journée.

Décision de faire un petit régime, un jeûne ou de reprendre/commencer le sport ?

Un changement des mentalités s’installe

Certains médicaments peuvent être remplacer par des produits naturels (comme la reine des prés contre le mal de tête, s’il ne reste plus de paracétamol  ; certaines personnes utilisent aussi le café) et comme on ne peut plus aller chez le médecin , on recherche des autres solutions. En cas d’urgence , bien sûr la chirurgie et certains médicaments pharmaceutiques sont indispensables.

Peu à peu, le pays baisse ses activités, 65% des entreprises fonctionnent, certaines vont se recycler provisoirement ou à longue échéance , dans des fonctions utiles à la santé (fabrication de masque et de respirateur, voire de médicaments) et d’autres vont passés provisoirement ou durablement au tout en ligne.

Soudain, on s’aperçoit que le plus important n’est pas d’avoir, mais d’être et que la Mondialisation funeste pour la Planète , l’est aussi pour notre santé et pour l’indépendance d’un pays (voir articles précédents les créateurs de Culture ou nouveaux créatifs)

On se penche sur des programmes moqués en période »normale » comme Silence , ça pousse, Loca Terre, les émissions culturelles et surtout sur Youtube #pour le vivant, qui donne des informations ET DES SOLUTIONS ! ).

« J’ai décidé d’être heureux parce que

c’est bon pour la santé « 

Voltaire

Pour aller plus loin :

Philippe Delerm avec Première goutte de bière et … , thich-nhat-hanh.fr , livres de Jon Kabat Zinn et Christophe André.

CHRONIQUE D’UN CHANGEMENT MONDIAL 1

CHANGER POUR VIVRE COACHING MNUNEZ

Semaine du 16 mars 2020 (semaine 1 de confinement en France)

C’est le printemps

Les oiseaux chantent et semblent nous narguer…le soleil brille , mais oui, la Nature se fiche des humains et de leurs problèmes !

Et …le confinement !

Tout d’abord …Stupeur (et tremblements) 1, annonce du confinement en France, précédée ou suivie de celle de nombreux pays en Europe et dans le Monde depuis quelques mois !

Télétravail, chômage technique et/ou garde des enfants au domicile obligée et rémunérée pour les adultes (21 jours), fermeture des restaurants et cafés suivies de nombreux centres commerciaux, plus de visites dans les maisons de retraite, confinement pour les malades légers avec leur famille déjà effectif depuis plusieurs semaines et dans le pire des cas ,hôpital pour les malades touchés plus sérieusement, décès dus au COVID 19 qui augmentent de jour en jour en France et dans le Monde entier.

Ensuite , économie des trajets, des achats. On s’en tient au nécessaire ( bon d’accord, quelques GROS écarts avec la « folie » du papier WC, des mouchoirs, après celle des masques et du liquide  hydroalcoolique, des boites de gants, du savon , du riz et des pâtes des dernières semaines).

Et enfin ,viennent les blagues en tout genre sur les réseaux sociaux.

Mesures de confinement

Quelques personnes s’affairent dans leur jardin. Mais, on leur dit vite que le risque de blessure étant élevé, ils doivent cesser, pour laisser les lits d’hôpitaux aux victimes de la pandémie d’origine chinoise.

D’autres font « leur nid » et commandent tout et n’importe quoi sur Internet, tant que les livraisons sont assurées. NON, on n’a pas besoin d’acheter 10 paquets de papier WC si on est seul/e, ni 100 masques pour deux , même s’il faut les renouveler toutes les 4 h (source infirmière), oui, la plupart des gens pensait qu’on le gardait toute la journée !

Masques réservés au personnel soignant ( qui manque de combinaisons, de gants et de protections totales et surtout de lits et de moyens pour soigner les malades de la pandémie.)

D’autres pensent aux dernières guerres mondiales, au rationnement et au confinement de l’époque.

Lieu de confinement

On se dit que l’on va faire plus de sport dans les parcs…Mais non, ils sont fermés , comme beaucoup de commerces non prioritaires. Il nous reste à courir dans notre quartier sur les pavés ou le béton…si nous ne vivons pas à la campagne…

Tout est relatif… c’est mieux de vivre à la campagne pour l’air pur et l’espace mais pas pour les courses…( même si pour la nourriture le jardin potager peut aider). C’est mieux d’être en ville pour les courses mais pas dans un studio vue sur un mur!

Temps pour lire : Une idée positive par jour de Janine Caseveche, édition Hachette ou Offrandes , édition De la Martinière.

On pourrait même se dire :  » Tiens une semaine ou deux de semi-vacances, cela n’est pas de refus ! » et se mettre en hibernation sous la couette….Grossière erreur !

Pendant les vacances , on peut toujours voyager, acheter tout ce que l’on veut, on peut se saouler dans un tourbillon d’activités .

Désormais nous sommes face à nous mêmes.

Le temps n’est pas au retrait , mais à l’action …

Changement d’heure

Cet événement attisant d’habitude toutes les polémiques ( ironie du sort : le changement d’heure d’hiver et d’été tel qu’on le connaît aujourd’hui a été instauré en 1973, suite au choc pétrolier, il se poursuit lors d’un choc sanitaire qui va certainement entraîner une crise pétrolière, plus personne n’achetant d’essence) est passé à la trappe….

D’ailleurs, ne devait-on pas arrêter de changer l’heure ? On est toujours en décalage avec le soleil , il serait temps de suivre la Nature et non de la contrôler, sous couvert d’économies très controversées.

Comme on a du temps à « revendre » .On se dit que l’on va aller sur le web… Faisons une bonne action en plantant des arbres avec le moteur de recherche Ecosia plutôt que Google…

Nota : je n’emploie que très peu le terme « COVID 19 » ou Corona virus , à l’inverse des médias car le fait de prononcer le nom d’une chose négative, renforce son impact et crée le chaos et la peur (ce qui est voulu malheureusement par beaucoup de médias qui se nourrissent des crises successives en France (grippe H1N1, neige, gilets jaunes, pénuries d’essence, gréves et manifestations contre la retraite, tout leur est bon ! ).

Continuons à espérer et à voir le Beau et le BienL’espoir fait vivre…

1 Stupeur et tremblements d’Amélie Nothomb