ART THERAPIE 5

01/01/2021. CHANGER POUR VIVRE. COACHING MNUNEZ

Nouvelle année !

Volonté d’oublier , voire de nier l’année écoulée…comme si on allait se reveiller d’un horrible cauchemar…

Nouvelles résolutions !

Changements !

C’est l’heure des (petits) cadeaux pour les grands , après ceux pour les petits de Noël et des vacances « aménagées » pour certains…

Une bulle de bien-être , de soulagement, de retour aux sources, d’un bain de jouvence et de bonheur, venant clore une année où de nombreux défis ont du être relevés et de multiples peurs dépassées.

Parfois ce n’est pas nous qui avons peur, mais les autres : professeurs, parents, responsables dans les entreprises, dans la société.

Ces personnes empêchent les autres de vivre dans leur unicité et leur refusent le droit de jouir de la vie.

Vous me direz, mais nous n’avons qu’à nous boucher les oreilles, mais peu à peu les phrases d’extrême prudence, de peur ou de négativité, entrent dans notre tête, et s’insinuent dans notre schéma de pensées, et peu à peu nous pensont que ce sont nos propres pensées.

Dans le changement, la nouveauté, il y a toujours une part d’inconnu, il faut laisser une partie de nous s’éloigner, donc il y a une forme de deuil à faire.

La nouvelle année, avec son lot de résolutions non tenues et le « bonne santé » (dit la plupart du temps de façon automatique , sans en mesurer les enjeux) résonne en 2021 d’une toute autre dimension.

2020 et ses crises sanitaire, sociale et financière, poussent la plupart d’entre nous à se réinventer et ce à un très court terme et ce en s’adaptant à de nouvelles règles de vie en société et au travail.

Une prise de conscience a commencé à montrer le bout de son nez…

Une prise de recul s’est ébauchée…envers certains médias et des personnes occupant l’espace public, plutôt en mal de reconnaissance médiatique que pour faire avancer réellement la socièté.

Cette pollution du mental et la confusion que cela entraine , l’urgence de « savoir » créée artificiellement ( les gossips, les « faux »amis , les commentaires , les « on dit » ,les « on dira peut-être « …spéculations , plutôt que faits ) l’encombrent de connaissances non essentielles, de faits insignifiants et de chiffres qui ne sont pas vitaux pour les humains, qui les mettent dans la confusion , qui ne contribuent pas à élever leur conscience , ni à les soutenir dans leurs objectifs et leurs missions de vie.

L’observation de la Nature et l’Art peuvent nous aider à nous recentrer et à nous aligner avec notre nature profonde.

L’Art thérapie est lié à l’éphémère et crée un espace de poésie, de futilité , de rêverie, sujets qui sont de plus en plus relégués, voire paraissant incongrus et réduits à une peau de chagrin, dans un monde où les sens sont sollicités de manière ininterrompue par les écrans ( grignotant même sur nos heures de sommeil).

« L’art, ce n’est pas l’oeuvre en soi

C’est la vie en soi. »

Martine Delsart Schwarz