ÉMOTIONS ET RESPONSABILITÉ (3)

CHANGER POUR VIVRE. COACHING MNUNEZ

La responsabilité est aussi liée aux émotions. (voir articles précédents)

On peut être dans le déni de ce qui ne fonctionne pas dans le monde ni dans sa propre vie. Mais la vie fait que l’on va se confronter plusieurs fois aux situations , jusqu’à ce que l’on change nos pensées limitantes , puis nos actions.

« Faire les mêmes choses, de la même façon et attendre un résultat différent est la définition de la folie  » Einstein.

Le déni existe sur plusieurs sujets :

  • Covid 19 (qu’il soit « naturel » ou de fabrication humaine), c’est une maladie.
  • Inégalités riches et pauvres qui grandissent.
  • Faim dans le Monde, alors qu’il y a assez de nourriture pour nourrir les humains, il suffirait d’une meilleure rétribution (des produits locaux, produits par les habitants, pour les habitants, avant de les exporter à bas coûts pour le profit, vers des pays qui sont déjà « en suralimentation »)
  • Les richesses de la Terre ne sont pas infinies.
  • Dangerosité de faire un développement non durable.
  • Dangerosité des pesticides chimiques et de la nourriture industrielle
  • Canicule et réchauffement climatique.
  • Pollution
  • Lobbies contrôlant le Monde financier et politique

On peut être passif car soit l’on pense que l’on ne peut rien changer dans notre vie ou dans le Monde.

Si on change notre façon de penser et d’agir, notre perception du Monde changera.

« Faire sa part » , comme disent les membres du mouvement Colibris. En restant humble et sans accuser les autres de « j’m’en foutistes », ne s’occuper que de soi, donner des conseils, si on nous le demande, sans imposer ses visions . Vous faites ce qui est bon, juste POUR VOUS .Que vous soyez végan (et donc n’utilisez pas de cuir pour vos sacs ou chaussures mais du plastique recyclé, qui dure moins longtemps) ou non, c’est votre choix, vous n’êtes pas « meilleur » ou pire qu’un autre humain, vous faites des choix, qui ont des conséquences, vous devez donc en subir les conséquences, POUR VOUS-MÊMES et vos proches , parfois pour la Planète…

La plainte ou le blâme d’autrui n’est pas constructif !

Nous pouvons décider de manger moins sucré, moins salé, plus local et plus biologique, les grandes enseignes suivront (on peut d’ailleurs ne plus y aller et préférer des petits commerçants, artisans, l’occasion, le recyclage pour tous ses achats, avoir un jardin et un potager, avec des poules ou faire du troc). Voir articles précédents

Le déni ne fait pas avancer et entraîne une colère diffuse…ou qui explose mal à propos, car on ne vit pas la vie dont nous avions rêvé/dont nous rêvons.

Il faut passer à l’action ,en faisant de petites étapes afin d’atteindre ses objectifs, ne plus utiliser des excuses comme :

nous avions rêvé/dont nous rêvons

 Il faut passer à l’action, en faisant de petites étapes afin d’atteindre ses objectifs, ne plus utiliser des excuses comme :

  • C’est le confinement
  • C’est le dé-confinement
  • C’est la crise (elle existe depuis le choc pétrolier dans les années 1970 !!)
  • C’était mieux avant
  • Cela a toujours été comme cela (vraiment ?)
  • J’ai toujours fait comme cela, je ne vais pas changer maintenant ( cela ne fonctionne pas , alors peut-être qu’il faudra y réfléchir ?)
  • Je n’ai pas d’argent, je suis trop gros, trop maigre, trop jeune, trop vieux, je n’ai pas assez d’études, j’ai déjà essayé mais cela n’a pas fonctionné ( essayez ENCORE, d’une autre façon )…….
  • C’est la faute des autres….

Suivez-vous vos émotions ou maitrisez-vous vos émotions ?

Je n’ai pas dit de ne pas les exprimer, les réprimer, ce qui entraine du stress et peut mener à la dépression jusqu’au burn-out voire au suicide.

Les émotions sont naturelles, nous ne sommes pas des robots avec des numéros !

Si l’émotion est positive, une émotion de joie et d’enthousiasme..vous êtes dans la vie..

Quand une pensée liée à une émotion négative arrive ( en soi toutes les émotions ne sont ni « bonnes » , ni mauvaises » elles vous signalent l’état dans lequel vous êtes) , l’observer et se baser SUR LES FAITS. Si j’ai reçu un avis d’impôt erroné et très élevé que je dois payer pour une semaine. Soudain les pensées et les émotions s’emballent : cela n’arrive qu’à moi, ce n’est pas juste, c’est un scandale et comment je vais faire ? Je vais devoir vendre ma voiture , je vais me retrouver dans la rue,que vont penser ma famille , mes amis, mes followers sur les réseaux sociaux ? Tout le monde m’en veut….

Pire, au lieu de rester seul/e, vous appelez tous vos amis ou votre famille , vous poster des articles sur les réseaux sociaux pour leur raconter que l’Etat est un voleur, et alimenter votre colère et vos idées noires, en vous positionnant comme victime….

Ou vous envoyez un mail « à chaud » aux impôts les traitant de tous les noms d’oiseaux que vous connaissez.

STOP !

Peut-être pouvez-vous voir s’il n’y a pas un moyen de joindre les impôts, AVANT de partir dans des suppositions ,des pensées et émotions « négatives ».

La peur vient d’une pensée, liée à une émotion, qui se traduit par un état très dangereux physiquement, surtout si elle est alimentée pendant longtemps.

La peur très utile, pour fuir lorsque le danger d’être mangé par une bête sauvage existait…ou pour attaquer (si on pensait plutôt gagner).

Si la peur provoque un sentiment de sidération et conduit à l’inaction, nous devons chercher de l’aide. (Voir articles précédents)

Ce qui nous fait peur (sans danger physique ou mental réel ) est en principe bon pour nous car , cela nous fait progresser et nous fait sortir de notre zone de « connu » (de confort). La plupart de nos pires pensées ne se réalisent jamais, donc agir produit toujours un résultat positif, sinon, recommencer d’une autre façon, corriger…

Les ¾ de nos pensées sont « négatives » (limitantes) et il faut 10 pensées « positives » pour éradiquer une pensée « négative » (limitante). Notre esprit ne peut pas avoir deux idées en même temps, donc dès qu’une pensée « négative » /limitante vient (non basée sur un fait mais une idée, une pensée limitante), consciemment changer cette pensée…

Etre CONTRE la guerre, CONTRE les pesticides, CONTRE l’injustice , CONTRE la faim dans le Monde, n’est pas utile (et provoque de la colère ; être pour la paix , pour une nourriture naturelle et bonne pour la Planète, pour la justice , pour la répartition juste/le partage de la nourriture OUI !

Il faut évaluer et observer les faits.

Faire une visualisation , sans y lier des émotions de joie, de satisfaction, de fierté, ne servira pas beaucoup.

Si on se sent impuissant ou dans le doute, AGIR , aller se promener dans la nature ou faire du sport , faites quelque chose que vous aimez (musique-écouter/faire, peinture-voir exposition/faire etc) pour augmenter notre énergie.

RESPONSABILITÉ (4). LA KAKISTROCRATIE ( 1)

CHANGER POUR VIVRE. COACHING MNUNEZ

Vous vous posez des questions sur le travail et le monde de l’entreprise en général ?

Sans connaitre le nom de ce phénomène, vous avez peut-être observé comme moi des dysfonctionnements et chercher des responsabilités ?( Voir articles précédents sur le travail )

Il s’appelle la KAKISTOCRATIE, comme nous l’explique Isabelle Barth, professeur agrégée des Universités et chercheuse en sciences de management.

Qu’est-ce que la KAKISTROCRATIE ?

Cela vient du mot Kakos(le pire ) et de Kratos( le pouvoir), en gros « l’idiocratie » ! (aticle de 2006 d’Hervé Dumez « Gérer et comprendre »)

Les 5 C (C‘est con , mais c‘est comme ça !).

Avec les 5 C:

  • On pare à l’urgence
  • On apporte des réponses rapides
  • On fait travailler des personnes sans formation complète
  • On fait avancer des projets sans tout maîtriser

Diego Gambetta nous explique que cela existe aussi dans les Universités

Pourquoi créer la KAKISTROCRATIE ?

  • Pour récompenser « les mauvais », qui ont une image d’eux-même et une confiance très basses, qui vont rester car « on a bien voulu d’eux » ce qui créera de la dette.
  • Le bon pense que c’est juste , ne crée pas de dette , il aura peu de loyauté et peu de reconnaissance. Il pourra partir quand il le souhaite (Voir tous les milléniums !)
  • Pour Nommer un incompétent (façon de ne pas faire peur aux « mauvais » managers, de se protéger, en disant  » je ne sais pas « , aucune prise de responsabilité.
  • Pour placer ses poulains, ses amis, voire les membres de sa famille (pas de bons ni de très bons, compétents mais des gens qui ne feront pas peur en terme d’exigences éthiques ou de salaire, qui seront loyaux , même s’ils observent des dysfonctionnements de la part de la hiérarchie, « l’esprit d’équipe » ne veut pas dire bien s’entendre avec ses collègues mais protéger sa hiérarchie, en se niant soi-même au point d’en arriver parfois au burnout ).

Les qualités individuelles ne sont pas prises en compte, elles sont niées au profit du dispositif ( de crotte, pour ne pas être vulgaire) collectif, pour qu’il tienne ( et se perpétue, au profit des services rendus et à rendre (le personnel est tenu par la dette, le critère n’est d’être bon, mais loyal et surtout ,muet, même si c’est au détriment de la performance globale et du développement !).

On emploie des incompétents qui ne le savent pas : les surconfiants

  • Ils ne savent pas qu’ils sont incompétents
  • Ils ne savent pas reconnaître la compétence chez autrui ou la fuit par peur de la Comparaison (négative pour eux)/concurrence
  • Décident ET changent d’avis sans problème. Où est le souci ?
  • Ne se remettent jamais en question ! (« Ce n’est pas ma faute ! »)

Le Cercle de l’apprentissage.

1 On ne sait pas qu’on ne sait pas

2 On sait qu’on ne sait pas

3 On sait qu’on sait

4 On ne sait pas qu’on sait, cela fait partie de notre schéma de pensées, d’actions ( exemple quand on a appris à conduire)

Pour Darwin ,le fait de savoir , introduit le doute:  » L’ignorance entraîne plus fréquemment la confiance en soi que ne le fait la connaissance! »

Dans les entreprises ou les loisirs , les surconfiants peuvent être ivres et conduire des camions ou des machines en montagne, en mer, pendant une tempête et entraîner des morts ou pratiquer du hors piste et provoquer des éboulements , jeter leur mégots de cigarette et enflammer des hectares de forêts…

Les pilotes de ligne ou les médecins et chirurgiens sont responsables , il y a un danger de mort.

Il faut donc être vigilants dans les entreprises ou la vie quotidienne afin de mettre en échec les personnes qui ne sont pas dans la réalité/ dans les faits et ainsi jouer un rôle d’avertisseur (de « garde-fou’).

Pour aller plus loin rejoignez Isabelle Bath sur sa chaîne Youtube XERFIL canal

L’APRES…RESPONSABILITÉ (1)

CHANGER POUR VIVRE COACHING MNUNEZ

On prend les mêmes et on recommence ? En portant un masque ?

On peut essayer de refaire l’Histoire et trouver des coupables. Rien ne sert de ressasser le passé….Il faut agir pour changer nous-mêmes, afin de voir changer le Monde.

Le confinement dans le monde a peut-être évité un mouvement de panique et une ruée vers les boutiques d’alimentation, le pillage des autres magasins (« puisque c’est la fin du Monde , autant en profiter », non c’est la fin d’un « Certain Monde » ). La peur de manquer ou la concupiscence et la jalousie sont souvent mauvaise conseillères.

Cependant il faudrait différencier le climat de peur et de surinformation (sans donner de solutions !) pendant le confinement , la non action/la non information le précédant et le réveil de certaines populations concernant la privation des libertés de choix, de mouvement , de réunion, de pratique de culte ou de loisirs…

Pour ou contre le confinement ?

Là n’est pas la question ! Il a été décidé dans notre pays comme dans beaucoup d’autres….Nous ne pouvons pas changer cela. Le temps imparti au travail a baissé et beaucoup de personnes ont bénéficié du chômage partiel , le déconfinement a apporté une prise de conscience : ai-je toujours envie de faire le travail que je faisais avant ou non, ai-je envie de travailler pour un peu plus que je gagnais au chômage partiel ? Des personnes n’ont pas eu le choix car elles ont été privées d’emploi sans indemnités , ni compensation, ce sont celles très nombreuses en contrats courts et les personnes travaillant sans être déclarées (sans papiers ou par convenance personnelle).Les personnes à leur compte, tous les pans de la Culture ont été privés de revenus.

D’autres personnes ont été obligées de travailler sans arrêt, malgré la maladie, le personnel soignant, les éboueurs , les personnels des magasins d’alimentation et les pharmacies, les commerces de première nécessité.

L’heure est au bilan. Par rapport aux vies sauvées (et sur quoi se base-t-on pour l’affirmer?), fallait-il comme la plupart des pays l’on fait, déclencher le confinement de toute la population ?. Basons nous sur les faits et comparons , regardons les conséquences autres que sanitaires.

L’Histoire le dira

Pour ou contre le port du masque ?

Là n’est pas la question. Tout d’abord relégué à un « nid à poussières /microbes », ne protégeant pas ou peu la personne qui le porte , mais ceux qui sont devant elle, « politesse pour autrui », pour la raison qu’il n’y en avait pas assez pour la population. Puis , obligatoire (sous peine d’amende) , MAIS PAYANT, à changer toutes les 4h, qui entraîne maux de tête, gêne pour marcher et respirer, pour parler , être entendu. Merci aux mairies et associations qui ont distribué ( et distribuent )gratuitement deux (voire plus) masques en tissu à la population.

Le masque en papier est malheureusement nuisible à l’environnement et se retrouve souvent sur les trottoirs ou dans les cours d’eau, forêts etc.. mais on peut mieux respirer et parler , qu’avec un masque en tissu.

Encore une fois, les femmes seront mises à contribution (pour faire les masques en tissu et pour les laver et les repasser pour toute la famille)

Personne n’a ,par contre, émis un quelconque refus à l’usage du savon et du gel hydroalcoolique..(plus cher que le savon , inabordable pour certaines populations)

Ce qui est une question de bon sens.

Pour ou contre la chloroquine ?

Là , n’est toujours pas la question. Il faut se fier aux faits, écouter de vrais scientifiques qui ne sont pas liés à des lobbies pharmaceutiques, qui n’ont pas d’intérêts financiers, qui sont authentiques et sont centrés malades, humains , pas argent , sans scrupules. Il faut se faire soi-même ses propres idées. Rester focalisé sur sa santé et faire pour soi et ses proches ce qui nous semble le plus de bon sens.

Les virus, les microbes sont naturels

La vie, la maladie et la mort sont naturelles , sont liées , il faut aider notre corps à combattre la maladie, de manière naturelle (même si parfois des médicaments peu intrusifs ou la chirurgie sont utiles ).

Il ne faut pas les confondre à la gestion de la guérison , le confinement ,la mise en vente et le port du masque ,la mise en vente du gel hydroalcoolique, la privation de loisirs et de libertés pourtant énoncées dans notre constitution (par décrets et état d’urgence prolongé), à la perte d’emplois, au chômage, aux dépressions voire aux suicides de professionnels, de personnes ne voyant pas d’issue à la situation, à la détresse morale et physique des personnes malades d’une autre maladie que le Covid 19 , que l’on a complètement « oubliées » pendant le confinement, la détresse des personnes seules ou âgées ,privées des visites de leurs proches, pour qui le lien affectif et social prolonge la vie; à la prise de poids de certains qui ont compensé leur angoisse par de la consommation de sucres ou d’alcool . Que dire des violences conjugales ou sur les enfants, accrues pendant ce huis-clos ?

« L’enfer c’est les autres » disait Sartre

Cela peut le devenir ,si nous ne prenons pas notre part de responsabilité… Nous maintenir en bonne santé , en bonne forme physique et mentale , nous appartient.

Ne prenons pas tout pour argent comptant, pour vérité absolue !

Si quelque chose nous irrite ,c’est peut-être que cela touche à une part d’ombre de notre personnalité que nous préférons ignorer.

Restons focalisés sur notre tâche, notre mission de vie, sans nier l’importance des liens avec les autres bien-sûr, mais sans se préoccuper de l’avis ,du regard des autres.

Pensons par nous-mêmes !

Si un problème à une solution , alors il est inutile de s’inquiéter.

S’il n’a pas de solution, s’inquiéter n’y changera rien !

CHRONIQUE D’UN CHANGEMENT MONDIAL 3

CHANGER POUR VIVRE COACHING MNUNEZ

Semaine  du 30 mars ( Semaine 3 de confinement)

« La sagesse , c’est d’avoir des rêves

Suffisamment grand pour ne pas

Les perdre de vue quand on les poursuit »

Oscar WILDE

Poisson d’avril

1 avril

A-ton envie de le fêter en jetant des poissons (en papier) de son balcon ou de sa fenêtre ou en les lançant (à la canne à pêche) sur les passants ? Pas si sûr !

Je vais bien , car j’ai décidé d’aller bien. Non , je ne suis pas inconsciente, je me protège d’un masque fait maison et je ne fais mes courses qu’une fois par semaine en respectant les règles sanitaires.

Mais…je ne regarde pas les informations en boucle , qui baissent mon énergie et ma vibration vitale… (voir articles précédents). Je fais du yoga et de la méditation et pour me booster , j’écoute des morceaux bien Rock , ou de l’opéra, ou de la musique celte, cela dépend des moments…

Oui, les victimes et leurs familles m’attristent , mais je ne peux rien y faire , je me concentre sur la VIE, ma vision, mes projets…Sans me laissée polluer, par la peur, les « peut-être « , l’hypocrisie , voire les mensonges…

La liberté de penser

Le confinement n’empêche pas la liberté de penser , voici quelques réflexions  :  réelle origine de la pandémie ; chiffre des victimes réel ou très en deçà de la vérité ; début de la pandémie octobre, décembre ou janvier ? Omissions pour ne pas affoler le reste du Monde ? Ce qui ne serait pas très honnête , mais surtout empêcherait les autres pays d’évaluer la propagation de la pandémie et les mesures à prendre- ni trop laxistes , ni trop rigides.

Qu’est ce que la vérité ? Thème ô combien philosophique !

La première et deuxième semaine de confinement, on riait encore et on faisait des blagues sur les réseaux sociaux, là cela commence à peser…

Puisqu’on a le temps..on peut chercher l’origine de cette tradition…

La pénurie de masques continue

Pour les masques..La Chine va en envoyer …pas gratuitement bien sûr, les affaires sont les affaires….pour le personnel soignant principalement (encensé depuis deux semaines, comme si on découvrait son utilité VITALE). Les hommes et femmes de ménage , invisibles d’habitude sont cruciaux face à la pandémie et que dire du personnel des magasins d’alimentation , qui reçoit une prime, mais face à une vie, n’ est-ce pas illusoire ?

L’essence ne pollue plus , puisque toutes les voitures sont à l’arrêt, moins de pollution… Tout comme la pollution avait baissé en Chine lors du confinement … Partout sur les réseaux sociaux des vidéos , photos d’animaux dans les rues.

Inégalités face au confinement

Le travail qui ne nous plaisait pas spécialement parait de plus en plus lointain- bien sûr si on touche un salaire même tronqué , on va se dire que ce travail est quand même bien..Mais qu’est ce que je faisais dans cette galère ???

Il est éventuellement temps de penser à une reconversion. Non, tout le monde ne fera pas des cours/activités en ligne , car les gens ont besoin de contact avec des autres humains , autres que virtuels…..il faut dire que le téléphone portable et l’ordinateur sont indispensables pour rester connecté à la vie et à notre famille et nos proches , voire à notre patron et collègue pour ceux qui télé-travaillent mais on s’aperçoit que beaucoup de choses peuvent être faites à distance , pas juste commander des articles inutiles…(qui ne sont plus livrés depuis deux semaines ..seuls les provisions pour les personnes fragiles qui sont livrées à domicile).

Malheureusement il y a « être confiné » et « être confiné » que dire de ceux qui sont mal logés ou dans un appartement exigu , qui d’habitude ne sert que pour dormir et des personnes ayant des petits moyen qui ont un téléphone avec carte prépayée, sans internet, ceux qui n’ont pas de téléphone portable ni d’ordinateur, les illectroniques, les personnes âgées ? Les mêmes qui n’avaient pas pu s’acheter des masques , du gel…. , car ils avaient déjà du mal à acheter de la nourriture.

Les enfants qui ont des parents ayant faits des études et qui sont à même de s’improviser professeurs , sont mieux lotis que ceux dont le petit niveau de français ou d’études ne leur permette pas d’être efficaces et de répondre au suivi quotidien que demandent les cours à distance.

Lieu de confinement

Si l’on a une grande maison avec un jardin ou un grand appartement avec balcon, chaque membre de la famille peut s’isoler ou se « défouler » dans le jardin…

Ce que ne permet pas la promenade ou le jogging d’une heure par jour..

Les inégalités reviennent…

Les citadins sont , également « les dindons de la farce », à la campagne le confinement est plus doux..

Si on a un jardin avec potager et des poules ou mieux si on vivait déjà en autonomie, dans un immeuble , un quartier , un hameau ou une communauté participatif/ive…

On s’aperçoit que le savon de Marseille, le savon tout court ,dure plus longtemps que tous les gels industriels parfumés certes mais chers et remplis d’eau. On (re) découvre les vertus des « bonnes vieilles méthodes de grand-mère », le shampoing solide..s’il n’y a plus de shampoing liquide ,le vinaigre blanc, le carbonate de soude , à la place de l’eau de Javel en rupture de stock.

La France entière serait -elle devenue « locale » et en faveur du développement durable ?? (mon rêve) , mais NON…. les gens ayant plus de temps , regardent mieux et de plus près les articles qu’ils achètent, rapport qualité/prix et surtout longévité, puisque on ne peut pas aller tous les jours faire des courses , au mieux une fois par semaine….

L’après confinement

Cependant certains s’impatientent. Cela devient long »

 Ils pensent à l’après..le 5 mai les enfants retourneront peut-être à l’école…et les parents à leur travail ? Il faut encore attendre 1 mois….

 » Patience et longueur de temps….. (La Fontaine)

Et après …On fait comme si de rien n’était ?  Non, je ne pense , pas car il faut 21 jours pour ancrer une nouvelle habitude…

Pour une nouvelle compétence, un apprentissage il faut 10 000 h soit environ 417 jours..le temps de pratique n’est pas négociable … Donc on est loin du compte…

ET là il s’agit de presque deux mois…..Fantastique pour créer un nouvel élan !

On dira : « dans une autre vie », « avant »…..

« Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage  » ( extrait de la Fable le lion et le rat de Jean de la Fontaine)

LA VIE (3)

CHANGER POUR VIVRE COACHING MNUNEZ

Le souffle de la vie.

La vie est lié au souffle, à la respiration, nous vivons plutôt en apnée, mus par la peur ou trop pressés par le temps pour s’arrêter, vivre et respirer A NOTRE RYTHME

Méditation en pleine conscience

Après avoir lu les livres sur la méditation en pleine conscience /Mindfullness de Jon Kabat Zinn ( a créé la Clinique de réduction du stress et le centre pour la pleine conscience en médecine de l’université médicale du Massachusetts ) et m’être documentée sur la méditation bouddhiste enseignée par Thích Nhất Hạnh, moine bouddhiste vietnamien militant pour la paix, sur Matthieu Ricard ,  et plus tard sur Christophe André… j’ai lentement mais sûrement été attirée par la pratique de la méditation.

La première fois que j’ai médité ,ce n’était pas spécialement à la mode comme maintenant, c’était il y a plus de 10 ans avec ma professeure de Yoga : nous avons exploré toutes sortes de méditations , y compris une debout.. Rassurez-vous…personne n’est tombé pendant cette demi-heure entre parenthèses…

La méditation est plus pratique, plus rapide et efficace que la pensée dite « positive » pour atteindre la sérénité (nous avons 70 000 pensées/jour dont 60 % environ sont négatives, et 47 % ne sont pas en rapport avec l’activité que nous faisons, donc c’est une goutte d’eau à la mer).

Si nous peignons ou nous méditons, nous sommes aspirés par le moment présent, nous entrons dans un état de flottement , tout en ayant des sens très aiguisés.

Le pouvoir de la méditation.

Mues par la curiosité ou par un élan positif, de nombreuses personnes avaient réussi à braver le froid et la tempête afin d’assister à la conférence du 25/02/2020  : Le pouvoir de la méditation et le leadership de la conscience donnée par  Stanislas LL, de l’Institute Heartfulness, travaille au Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, formateur certifié de méditation Mindfulness et Heartfulness.

Après avoir rappelé les différentes formes de stress (voir articles précédents), Stanislas LL, nous a expliqué que 700 millions de gens étaient atteintes de troubles mentaux liés au stress et plus de personnes mourraient de suicides que par les guerres. Le monde connecté gérant aussi son lot d’épidémie de solitude.

Le stress et la vie

Une crise de plus de trois jours engendre du stress négatif. S’il est quotidien, il est mortel. Comme au travail , où de nombreuses personnes sont en burn out, car « sur usées « / jusqu’au trognon, pressées comme des citrons » par des tâches à faire dans un laps de temps inhumain et par une personne à la place de trois, c’est à dire dans des conditions non humaines ou en bore out , déprimées par un travail avec aucune tâche à accomplir, « une mise au placard » ou des tâches « idiotes », n’ayant aucun sens, ni rapport avec le travail pour lequel les personnes avaient été recrutées, souvent un surcroît de tâches administratives où les employés doivent décrire des tâches qu’ils n’ont pas le temps d’effectuer par manque de temps. ( voir articles précédents)

Même si les employés et les managers ont conscience de cela , ils se savent soumis à du stress mais ne savent pas comment le combattre.

En cas de stress on peut fredonner ou mâcher un chewing-gum .

Mais le fait de » scanner » (visualiser) les parties de son corps, en se redressant le cou et le dos bien droits comme si un fil tenait votre tête, puis de respirer en faisant attention à son cœur et en se remettant en cohérence cardiaque (inspirer et expirer lentement en gonflant et dégonflant l’abdomen, dix fois), et en activant le nerf vague, est plus puissant pour nous faire revenir au calme et à la sérénité et pour vous aider à revenir les pieds bien ancrés sur Terre et en vous alignant avec vous-même.

Modification du cerveau

La méditation en pleine conscience augmente nos capacités, notre attention et transforme notre cerveau (travaux de Matthieu Ricard et de Matthew Killingworth)

95% de nos pensées sont produites par notre inconscient (lié aux habitudes) et 5 % par notre conscient ( lié à la créativité) donc, encore une fois , la pensée positive , « kiffer sa vie  » etc, n’est pas la meilleure solution…( travaux de Bruce Lipton : La biologie des croyances).

Mais ,le fait de » scanner » (visualiser) les parties de son corps, en se redressant le cou et le dos bien droits comme si un fil tenait votre tête, puis de respirer en faisant attention à son cœur et en se remettant en cohérence cardiaque (inspirer et expirer lentement en gonflant et dégonflant l’abdomen, dix fois) et en activant le nerf vague, est très puissant pour nous faire revenir au calme et à la sérénité et pour vous aider à revenir les pieds bien ancrés sur Terre , en vous alignant avec vous-même.

Si on ne fait rien , le stress retombe au bout de 45 mn ou 10/ 15 mn avec la méditation en pleine conscience, celle-ci améliore également notre santé mentale et notre acuité sensorielle (travaux de Richard Davidson,professeur de psychologie, enseignant à l’université du Wisconsin à Madison ).

La méditation nous aide à nous focaliser, à se poser et à prendre du recul, à absorber, à savourer le moment présent, le seul qui existe ( rappelez-vous.. le futur et le passé n’existent pas… voir articles précédents)

Développons des habitudes nouvelles !

Pourquoi ne pas utiliser l’hypnose ? (voir articles précédents)

Pratiquons la méditation (au moins 30mn /jour pendant trois semaines, afin d’en apercevoir les bienfaits et d’observer des transformations !

Aimez la vie ! Votre vie !

Soyez authentique !

Comme nous l’enseignait Carl Rogers dans ses nombreux livres ( Approche Centrée sur la Personne . ACP France ou USA)

LA VIE (2)

CHANGER POUR VIVRE COACHING MNUNEZ

Pour Robert Kyosaki la façon de profiter de la vie et que nos problèmes financiers disparaissent, serait de suivre les conseils donnés dans son dernier livre FAKE (Faux) :

  • Don’t work ! (Ne travaillez pas comme salarié car vous paierez des impôts)
  • Don’t save ! (n’épargnez pas mais utilisez la dette pour devenir riche)
  • Don’t put money on the stock market ! (Ne mettez pas votre agent en Bourse, mais dans la pierre )
  • Ayez un banquier, un avocat et un comptable qui travaillent ensemble et coopèrent.

Pour Antal Fekete, il faudrait un Retour au Standard or, comme il l’explique dans son livre , car la dérégulation du monde est arrivée , d’après lui, à la création de la valeur de la monnaie non liée à celle de l’or par Nixon.

Aimez ce que vous faites et faites ce que vous aimez.

Pour les acteurs de « On passe à l’acte », cela serait d’imaginer « notre vie comme un arbre avec des actions (les branches) pour nourrir nos projets( les feuilles) qui nous donneraient des succès/des cadeaux (les fruits) ».

Ils conseillent également de faire un Ikigaï (Test japonais qui vous permet de retrouver joie de vivre et de redonner sens à votre vie)

Dépasser ses croyances limitantes est une manière de dépoussiérer sa vie (voir mes articles précédents)

Eric Berne, psychiatre américain et un psychologue américain, Taibi Kahler se sont intéressés au fait que des personnes disposant de toutes les compétences pour travailler ou réaliser des projets restent « bloqués ».

Les auteurs de « On passe à l’acte »( plus de 1000 vidéos positives sur leur site) nous expliquent que nous sommes gouvernés par cinq concepts appelés « drivers » (« pilotes » ou « conducteurs »):

  • Sois parfait !
  • Sois fort !
  • Fais des efforts !
  • Fais Plaisir !
  • Dépêche-toi !

Le stress ressenti couplé à une utilisation des drivers va s’accroître.

Si je ne suis pas sûr/e d’être sur le bon chemin se fier à :

  • Son intuition
  • Qu’est ce que le bonheur pour moi ?
  • Explorer mes rêves de jeunesse.
  • Se rappeler des regrets des mourants (livre The top five regrets of the dying- les cinq plus grands regrets des mourants de Bronnie Ware , une infirmière).
  • Penser à la spiritualité et la matière

La vie est de toute beauté.

QU’EST-CE-QUE LA VIE ? (1)

CHANGER POUR VIVRE COACHING MNUNEZ

La vie est fragile.

Les mots… les mots…ne sont que des mots…

Seules les actions comptent.

C’est ce qui restera quand nous ne serons plus.

La vie est précieuse.

Il faut la vivre comme on le veut.

Ne pas avoir peur du regard des autres.

Pour ne pas regretter sur son lit de mort (voir livre the top five regrets of the dying- les cinq plus grands regrets des mourants de Bronnie Ware , une infirmière).

Vivre notre vie

Ne pas avoir vécu sa vie pour faire plaisir :

  • A ses parents
  • A ses professeurs
  • A son ou sa conjoint/e
  • A ses enfants
  • A ses amis
  • A ses collègues
  • A son patron…

Se mettre en mouvement. Passer à l‘acte. Tout l’Art du coaching de vie

La vie est une utopie.

J’ai assisté à l’excellent Film « Les artistes de la vie » projeté par le Quai des Possibles ( » lieu où les acteurs engagés s’inspirent, expérimentent et trouvent des nouvelles façons d’être et de faire le monde de demain ! ») à Saint Germain en Laye, suivi d’une conférence extrêmement intéressante et régénératrice.

L’auteur de ce film nous présente différents projets plus ou moins utopiques voire fous, qui se sont réalisés, portés par des êtres enthousiastes et émouvants et surtout joyeux , ayant trouvés leur place dans le monde.

Pour aller plus en profondeur vous pouvez visionnez les vidéos du groupe « On passe à l’acte » et passer à l’action grâce à des sites d’entre ’aide….

Rafraîchissant , bienveillant et remplis de bonnes idées à mettre en pratique !

Explique, nous dit Vincent Berger c’est « se rapprocher et créer du lien avec l’autre , communiquer du compréhensible pour obtenir l’adhésion des autres, il faut faire des efforts pour expliquer »

L’effet « papillon »

La vie est fragile et étonnante, parfois déroutante. On ne peut pas la contrôler.

L’effet « papillon » de la consommation d’un animal sauvage dans un pays peut entraîner la mort de milliers, voire plus, de personnes et le chaos ou une mise à l’arrêt de plusieurs régions dans le monde entier, effet accéléré par la Mondialisation et les voyages rendus très faciles par l’avion ou le train.

Et cela ,près les tsunamis dans de nombreux pays, les inondations et les tempêtes en France ou les feux dévastateurs en Australie.

La Nature « se venge » parfois d’étrange façons…

Profitons de la vie et de ses bienfaits tous les jours.

Relisons « La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules  » de Philippe Delerm….

CONNAISSANCE DE SOI (2)

COACHING MNUNEZ

Si nous avons des attentes, nous progressons. le doute ne nous aident pas , nous paralysent, après avoir pris un choix , il convient de s’attendre à réussir.

L’intégrité est également ce qui nous guide vers notre âme et notre chemin de vie.

Le coaching nous aide car il nous pousse à agir , car l’action nous amène à la compréhension de nous même.

Les saisons , les cycles se succèdent dans la nature , tout croit et décroit pour croître de nouveau…Nous devons changer comme la nature, pour évoluer. Savoir quand travailler ou se reposer, quand agir ou attendre.

Lâcher prise ! Ne pas nier ses émotions , mais changer de perspective, avoir de la créativité.

Seul le changement est permanent.

Nous faisons Un avec l’Univers. Quand je parle, je ne suis pas mon corps, mon moi supérieur, mon âme vit dans un corps.

Notre conscience supérieure est La VIE.

Victor Frankl « Découvrir un sens à sa vie »

Rudolf Waldorf Notions des saisons , roue des couleurs

CRÉATEURS DE CULTURE (5 et Fin)

CHANGER POUR VIVRE

Créateurs de Culture et Philosophie

Pour aller plus loin on pourrait dire que les créateurs de culture se placent comme les philosophes dans un questionnement de chaque chose , chaque acte..

Oui , on a toujours fait, pensé cela , mais est-ce que c’est vrai ? Est-ce que c’est toujours vrai, encore à notre époque (voir Terre ronde /Terre plate ou notion du temps/de la matière en physique quantique).

Mais les créateurs de culture vont plus loin…

Comme dit Dan Peña , lire des livres ou participer à des formations , n’a aucun intérêt sans action.

Et comme nous le conseillait James Newman , il faut  » Déserrer vos freins « ( Release your brakes), et évoluer peu à peu , ne pas prendre tout pour argent comptant , ne pas resté prisonnier du passé ,ni de ses habitudes ( petit conseil , préférez plutôt le livre version papier que l’écoute gratuite,certes, de la version anglaise « robotisée » de l’audio-book sur Youtube )

Créateurs de Culture et Politique

Quand on dit qu’ il y a une main mise sur le pouvoir par des hommes riches ,de plus de 50 ans et que quelqu’un répond ( en se félicitant !) mais , non, nous sommes en Démocratie ? Donc le président est élu par « le peuple »( de notre époque, français et françaises, de plus de 18 ans ; avant 1981 de plus de 21 ans) …Pense-ton que l’on fait une bonne blague , a-ton conscience que la démocratie Antique était basée sur le vote du « peuple » (« le peuple » était un homme riche, âgé et d’Athènes ?? (Les femmes , jeunes,pauvres, esclaves et étrangers ne votant pas…)

La politique est de plus en plus liée à l’économie, depuis que le Dollar n’est plus indexé sur l’or ( 15 août 1971 décision du président Nixon) et que les banques génèrent des billets..la monnaie est devenue virtuelle grâce à nos cartes bancaires en ?? plastique !!

« Travailler plus, pour gagner plus », pour dépenser plus, pour acheter plus de choses inutiles, qui ne nous rendent pas heureux , mais qui justifient le fait que l’on aille travailler tous les jours et que l’on enrichisse d’autres personnes , un système.

On ne dit pas « travailler plus » pour être plus et profiter de son argent pour avoir des expériences, faire des voyages ,prendre une nouvelle direction, rencontrer des humains..

Non, » travailler plus » en étant payé de moins en moins. L’écart entre les riches ( propriétaires de biens , d’entreprises et de banques) et les pauvres (employés) devient de plus en plus grand dans le Monde entier, depuis les années 2000.

Il faudrait réfléchir à la question du chômage grandissant, malgré toutes les réformes, des 35h sensées redonner du travail à une partie de la population, qui a été une solution qui a optimisé les tâches effectuées en 40h en les ramenant à 35h et a creusé l’écart entre le Public (35h, sauf les infirmières et les personnels des EHPADs entre autres ) et le Privé qui sous couvert de RTT , préfère avoir moins d’employés travaillant chacun beaucoup plus d’heures que plus d’employés faisant 35h.

Qui de l’esclave ou du maître est réellement l’esclave ? Sans public , le maître n’existe plus (voir Hegel ). Sans consommateur de produits transformés , la grande distribution perd des parts de marché.

Vous pouvez continuer à trouver d’autres exemples…

Créateurs de Culture , Nature et Beauté

Pendant la/les canicule/s de cet été , soudain les maires se sont aperçus qu’il n’y avait pas assez d’arbres , d’ombre… dans les villes , qu’il fallait remettre de la Nature dans la ville pour la sécurité des habitants. Avant les canicules, certains architectes s’étaient dits que des terrains avec des buissons , des arbres et de la pelouse avec des fleurs ou des jardins partagés seraient une solution pour recréer du lien entre voisins et des écoquartiers sont apparus. Maintenant , on va construire ainsi , non pour la convivialité mais car cela va devenir vital.

Les barres industrielles , laides , ne répondant qu’à un souci d’économie de l’urbanisme des années 1970 et d’après disparaissent peu à peu…

Les politiques des banlieues étaient souvent des barres avec du béton autour, comment s’étonner que la plupart des enfants ne connaissent plus le rythme des saisons ,par rapport aux arbres , aux fruits et légumes ou que certains croient que les poissons sont « carrés » comme les poissons panés ? Ce qui ne les empêchent pas de savoir faire fonctionner une tablette ou un téléphone portable me direz-vous peut-être , mais ce sont les villes trop éloignées de la Nature qui ont rendu les enfants (et les adultes ?) malheureux. Dès qu’il y a des parcs , des arbres dans les rues et des jardins dans les résidences , près des immeubles de moins de 5 étages.. On respire et c’est beaucoup plus convivial.

Un phénomène étrange est même apparu, comble de l’horreur urbaine… Dans les années trente les gratte-ciels ont comme « poussé » aux Etats Unis , là où il n’y avait peu de bâtiments anciens car c’était un pays nouveau ..Cependant les Européens aux villes anciennes avec des monuments historiques ont aussi voulu peu à peu leurs gratte-ciels..La Défense en est un exemple..ici tous les immeubles modernes sont cantonnés dans un quartier , comme la City à Londres.., comme à Barcelone, Francfort ou Lisbonne.

Même si l’énergie que dégage New York pour toutes les personnes qui y sont allées est fantastique, je pense que le quartier de la Défense où j’ai travaillé, en hiver ou le soir dégage plutôt une atmosphère de désolation et de ville fantôme, digne d’un film de fin du Monde. Il est vrai que de jour les vitres reflètent le ciel, ce qui rend le quartier plus « vivant », organique, moins industriel, froid..

Mais le pire, est lorsqu’une ville construit à côté des immeubles anciens, des immeubles modernes sans le moindre scrupule et sans tenir compte de l’aspect visuel , ce qui s’appelle la « Bruxellisation ». Car Bruxelles est la reine de « l’urbanisation chaotique ».

L’Atonium (voir photo plus haut) est une belle réussite, on ne peut pas en dire autant des juxtapositions « de Moderne » et « d’Ancien » du reste de la ville…

Le Corbusier (adepte du béton beau et pratique et des matières organiques) en son temps avait voulu créer des habitats peu coûteux, fonctionnels et surtout beaux pour les personnes peu aisées, trouvant qu’il était injuste que seules les personnes riches soient logées dans de belles demeures.

Vous pouvez visiter la Villa Savoye de Le Corbusier à Poissy (78), construite entre 1928 et 1931, si vous voulez avoir une idée de ses réalisations.

Et pour parler du Beau et du Bien…et finir par l’Art et la Bonté

Une personne comme Lady Gaga ( ex gogo dancer , devenue chanteuse pop, qui chante très bien a cappella et joue du piano également ) pourrait être qualifiée de « folle » par certains, surtout après s’être affublée d’une robe constituée de morceaux de viande…

Elle apparaît sans costumes farfelus, ni visage caché ( ce qui justement est très étrange pour cette artiste) dans le film « A star is born » (« Une star est née ») et dans un sens devient peu à peu ,plus authentique et plus proche de son vrai « moi ».

Saviez-vous qu’après son album « Born this way » (« Née ainsi » ) , elle a décidé de créer une fondation nommée de la même manière , pour lutter contre le harcèlement à l’école et qu’elle a fait un discours avec Oprah Winfrey (femme noire très riche et influente aux USA, qui a eu une enfance et une adolescence tragiques) en 2012 à l’Université d’Harvard ?

Pour résumer , les créateurs de culture sont des personnes positives, motivées qui font avancer les choses, des pionniers, des précurseurs, des empêcheurs de tourner en rond…

A vous maintenant… Quel sera votre prochaine réflexion, action pour apporter du changement dans votre vie , dans celle des autres ?

CRÉATEURS DE CULTURE (4)

CHANGER POUR VIVRE

Créatifs culturels et Notion de  » Commun »

  1. Qu’est-ce qu’un « Commun » ?

Un commun est une ressource partagée, gérée, et maintenue collectivement par une communauté; celle-ci établit des règles dans le but de préserver et pérenniser cette ressource tout en fournissant la possibilité le droit de l’utiliser par tous . Ces ressources peuvent être naturelles : une forêt, une rivière ; matérielles : une machine-outil, une maison, une centrale électrique ; immatérielles : une connaissance, un logiciel. Les communs impliquent que la propriété n’est pas conçue comme une appropriation ou une privatisation mais comme un usage, ce qui rejoint la notion de possession de Proudhon dans Qu’est-ce que la propriété ?. Hors de la propriété publique et de la propriété privée, les communs forment une troisième voie. (1)

Cette théorie a été remise à l’ordre du jour par Elinor Olstrom (prix Nobel) en 2009 et dans le livre « Commun » (essai sur la révolution au XXI siècle ), de Pierre Bardot et Christian Laval 2014.

Il a été créé La Fondation pour l’innovation politique qui est un think tank libéral, progressiste et européen, qui privilégie quatre enjeux : la croissance économique, l’écologie, les valeurs et le numérique.

2) Liens avec l’actualité

Nous venons de voir que les incendies au Brésil posent de sérieuses questions : les forêts surexploitées et détruites , mettent en danger l ‘écosystème de la Planète. Un pays peut-il/doit-il être surveillé « par une sorte de police de l’environnement » si sa gestion de l’environnement entraîne un péril planétaire ?

Greta Thunberg (adolescente militant pour l’environnement) avait fait grève pour alerter les Etats et les adultes face au réchauffement climatique et a été suivie par de nombreux élèves dans le monde entier . La venue de celle-ci au Sénat français, le jour même du vote de l’accord pour un marché économique avec le Canada (CETA) a plongé beaucoup de gens dans la consternation et la confusion.

Que dire des débats sur les règles d’épandages concernant les pesticides chimiques à moins de 5 ou 10 m des maisons de particuliers , alors que ces mêmes pesticides sont reconnus dangereux pour la santé des consommateurs et des agriculteurs ?

Les maires voulant voter des arrêtés avec une distance plus grande risquant d’être condamnés.

3) Les créatifs culturels

Ces personnes voulant remettre du lien et de l’humain dans la société refusent également l’exploitation des ressources naturelles et mettent en place (entre autres) des monnaies alternatives , de la coopération, une autre forme de travail, d’habitat et des systèmes de trocs, de prêts et d’échanges de compétences. Les créatifs culturels paraissaient en marge de la société mais la vitesse grandissante à laquelle les scandales environnementaux , sociaux , sanitaires et les dérèglements climatiques arrivent font que de plus en plus d’humains partagent leurs idées.

A bientôt pour mon dernier article sur les créateurs de culture…

(1) Wikipédia

A lire aussi

  • Blog Alternatives économiques, l’économiste Jean Gadrey
  • Lien vers France Culture
  • https://www.humanite.fr/l
  • http:// www.fondapol.org/wp-content/uploads/
  • blog http:// trop-libre.fr
  • http://www. pschychologies.com/Planète/Societe