VOULEZ VOUS ETRE HEUREUX/SE ?

07/10/2021. CHANGER POUR VIVRE. COACHING MNUNEZ

Voulez-vous être heureux/se , sans anxiété, avoir de la force et être en bonne santé ?

Pourquoi ne pas essayer la méthode du froid, inventée par Wim Hof, un hollandais ?

Cet homme , très déprimé après la mort soudaine de sa femme , il y a plusieurs années, a mis au point une méthode pour lui-même, qu’il a depuis transmise à de nombreuses personnes et qui est de nos jours ,étudiée par de nombreux scientifiques.

A la base , Wim Hof avait été attiré par l’eau gelée du lac à Amsterdam ( oui , il peut faire très très froid en hiver aux Pays-Bas ! ).

Il s’est plongé dedans quelques minutes , tous les jours et il s’est senti littéralement revivre de jour en jour…

Donc sa méthode est à base du froid , de la glace – immersion dans des bains d’eau glacée ou douche froide ( qui rend plus fort physiquement)

Et le deuxième ingrédient de sa méthode est une respiration très profonde, qui ralentit le rythme cardiaque, qui rend plus fort psychologiquement.

Grâce à cet entrainement , le stress ressenti et la dépression s’éloignent.

La méthode n’est pas pour tout le monde , vous l’aurez compris !

On peut essayer les douches froides pendant trente jours , pour démarrer et réveiller notre corps et nos neurones peu à peu. Puis, habitué/ée, on peut allonger ces mêmes douches froides, avant d’envisager pourquoi pas ? de faire une retraite avec Wim HOF.

Peu à peu ,on peut marcher en hiver dans la neige , peu habillé/ée, voire nus-pieds, comme aux temps très reculés, où les hommes et les femmes étaient en contact direct avec la Nature.

Et surtout, nos neurones , notre coeur et notre corps fonctionnant de mieux en mieux, nous allons devenir plus forts/tes, et être en meilleure santé physique et mentale.

Cela vous tente ?

Suivre les indications de Wim Hof et ne pas pratiquer si vous êtes enceinte ; si vous avez des problèmes de santé , suivre un avis médical

Pour aller plus loin :

Site ,livres, programmes, vidéos de Wim HOF

Divers entretiens avec Wim HOF sur Youtube

VOULEZ-VOUS ECHAPPER AU STRESS ?

07/09/2021. CHANGER POUR VIVRE. COACHING MNUNEZ

3 solutions pour échapper au stress

1 ) Méditation

Celle qui est la plus rapide est ISHA KRIYA.

Elle peut se faire au bureau, pendant les pauses.

Biensûr les méditations d’une heure seront beaucoup plus puissantes, mais commencer de façon modérée est une bonne piste.

2) Relaxation

On peut cuisiner et faire des gâteaux , surtout en cette saison d’automme où le vent et la pluie , nous rendent plus frileux et nous poussent à rester à l’intérieur !

On peut également , écouter des mp3 de relaxation – on ne doit pas dormir, nous devons rester dans un état de somnolence ( comme celui dans lequel on est avant de s’endormir!)

3) Cohérence cardiaque

Avant des examens , une prise de parole en public ou toute situation qui vous plonge dans le stress , on peut pratiquer la cohérence cardiaque. (Attention si vous avez des problèmes cardiaques , ne pas choisir cet exercice)

La cohérence cardiaque permet d’apprendre à contrôler sa respiration pour réduire son stress et son anxiété et également d’éviter la dépression et de contrôler la tension artérielle.

La cohérence cardiaque obtenue par la respiration et la règle du 365 est la plus rapide et la plus simple : 3 fois par jour, 6 respirations par minute et pendant 5 minutes.

Pour aller plus loin :

voir vidéos ISHA KRIYA de Sadhguru ( en anglais ou en français)

livres/ conférences : relaxation /cohérence cardiaque sur le Net

Programmes Coaching MNUNEZ

COMMENT ELIMINER VOS EMOTIONS NEGATIVES ?

07/08/2021. CHANGER POUR VIVRE. COACHING MNUNEZ

La publicité et les médias par exemple utilisent nos émotions , nos frustrations, pour mieux nous influencer ou nous pousser à consommer.

Mais on entend aussi dire ….Gérer son stress, gérer ses émotions…

Au travail et souvent en société…Soit on nous demande de les (re)nier soit on nous demande de les contenir.

Les émotions sont naturelles, quelles qu’elles soient, nous ressentons des émotions car nous sommes humains.

Le stress, la peur de l’avenir, pour la Planète, pour sa vie , ses enfants , ses parents , son travail…

Malheureusement, depuis 2020, les émotions négatives ressenties se sont accrues, plus on essaie de les « gérer », moins on y arrive, car la plupart du temps , on essaie « de les gérer » pour les autres…pour faire plaisir aux autres, pour éviter un désagrément plus grand, ce qui enclenche un cercle vicieux.

Alors que l’on doit plutôt se demander : qu’est ce que je ressens, pourquoi ? Que dois-je faire par rapport à cela ? Pas « c’est bien » ou « c’est mal » . Je ressens cette émotion, elle existe.

Souvent les émotions sont des alertes , que quelque chose ne va pas, que quelque chose n’est pas bon pour nous , une situation, des paroles , une personne , une atitude , une pensée….

Prendre conscience de son stress, de ses émotions , sans jugement, est très important..et les exprimer également, de manière bienveillante , mais ferme. Laissez entrer un espace de liberté et un espace d’authenticité, vos émotions ont le droit d’exister, vous avez le droit de les exprimer. Ainsi, une fois exprimées, les émotions , ne se cristalliseront pas dans votre corps, dans votre esprit , ce qui vous permettra de voir qu’elles sont réelles mais ont vertu à être éphémères. Ne nous y attachons pas, vivons dans l’instant présent, laissons les s’éloigner.. Si les mêmes émotions négatives reviennent ce sont des alertes.

Cela peut éviter d’avoir un sentiment de confusion, de se sentir perdu/ue , de n’être pas « à sa place », les dépressions, les burn-out et les bore-out, l’obésité , les addictions ( pour oublier que l’on est malheureux,frustré/ée, pour combler un vide affectif , un manque de reconnaissance/ de sens -non exprimés ) .

Je ne dis pas d’hurler … quoique ??? Dans un coussin , dans les bois..cela défoule !

Biensûr pas en réunion…Mais dire non est déjà un très bon moyen de montrer que nos émotions ne sont pas en phase avec ce qui vient d’être dit ou une action prise /qui va être prise.

D’ailleurs ,la QVT (qualité de vie au travail) est de plus en plus valorisée dans les entreprises, car des collaborateurs qui n’expriment pas leurs sentiments, leurs émotions et ne font pas part des situations qui génèrent du stress, ne sont pas en mesure de développer tout leur potentiel professionnel et leur savoir-être , étant privés d’une partie d’eux-mêmes.

On peut aller faire du sport , afin que les énergies négatives se dispersent ( on court très vite quand on est en colère !), ou faire de la méditation , pour devenir plus calme et se régénérer.

On peut également exprimer ses émotions en utilisant l’Art et la créativité…(voir articles précédents)

Ouvrir le champ du possible, laisser un souffle se créer…

Diminuer son stress et augmenter ses vibrations.

CHANGER POUR VIVRE. COACHING MNUNEZ

Quand on est stressés, ce n’est pas le moment d’agir et encore moins de réfléchir.

Il faut changer les vibrations ,les ondes du cerveau, avant de réfléchir ou d’agir, car les deux parties du cerveau ne sont plus « unies », en harmonie.

En effet, le rythme cardiaque n’est pas cohérent (il y a un écart entre ce qui est bon pour moi et la réalité que je vis ). C’est comme si j’accélérais en mettant les freins).

Le stress est souvent lié au matérialisme, qui sépare les possibilités, détruit l’état de partage et d’amour, qui introduit la cohérence du rythme du cœur,ce qui produit un champ magnétique qui peut se mesurer.

La compétition, se battre et forcer n’est pas bon pour l’humain.

Si c’est bon pour vous, si c’est le bon moment, si c’est la bonne personne,cela viendra à vous.

Les 4 peurs les plus répandues (qui sont liées à un futur, qui n’existe pas, donc qui ne doit pas nous occuper jusqu’à l’obsession !)

  • Peur de perdre ( amour, famille,santé, travail, argent, libertés, vie)
  • Peur de manquer (temps, argent, opportunités, amis, amour,libertés)
  • Peur des épreuves (voyage, sport, nouveau travail, nouvel environnement, nouvelle expérience)
  • Peur du résultat final (c’est trop long, trop loin, trop difficile, cela ne fonctionne pas ET MÊME QUE CELA FONCTIONNE !)

Il est préférable d’être conscient au présent.

Revenir à ce que j’ai, à la gratitude, revenir à la joie, à ce que vais récolter.

Il est bon de surveiller sa respiration et de méditer, pour changer les vibrations/les ondes des fréquences cardiaques.

Respirer et contacter sa communauté ( véritable et positive , pas « des amis » qui n’en sont pas vraiment)

Ainsi l’énergie reçue sera positive.

Je dois être plus créatif/ve que l’environnement dans lequel je suis :

  • Je ne fais pas cela à cause de cette personne , de cette situation
  • Je ne suis pas une victime de quelque chose

Je dois créer la « bonne »réponse (sans réagir de façon machinale et inconscience), si c’est bon pour moi, il y aura une cohérence cardiaque basée sur mon équilibre, ma joie,mon enthousiasme,mon alignement.

Les émotions changent les pensées et les pensées changent les sentiments (voir articles précédents)

Les émotions ont une charge magnétique et les mentales ont une charge électrique, dans le champ quantique.

Si vous êtes confiant/te quant aux résultats, vous ne le forcer pas.

Si vous voulez prédire maintenant, ce qui va arriver et quand, vous voulez contrôler , vous êtes dans le manque.Cela ne fonctionnera pas.

Il est utile pour changer de point de vue et d’énergie d’étudier, d’agir, de philosopher, de penser et d’apprendre…

C’est ainsi que vos actes refléteront vos intentions.

Pour aller plus loin voir les travaux de Joe Dispenza

COMMENT GÉRER LES CONFLITS ?

CHANGER POUR VIVRE. COACHING MNUNEZ

Comment gérer les conflits au travail ?

Pour gérer les conflits on peut s’aider de la théorie des apprentissages (voir article précédents)

On peut essayer de changer de comportements.

Changer de son côté sans modifier l’équilibre, ne sert pas à grand chose.

Le Manager fait tout pour changer les équilibres du système naturel en apportant des éléments « bizarres » et contre-intuitifs à son avantage..un employé peut donc les utiliser également et les contrer ( Ecole Palo Alto, Californie)

  • Recadrage: modifier le contexte émotionnel d’une situation ou le point de vue sur lequel il est vécu ex si deux personnes se disputent dans l’entrée , les amener dans un bureau, salle de photocopieuse, les archives….
  • Sabotage : jouer l’indifférence, la stupidité voire empirer la situation, si un peu sale, salir de plus en plus..
  • Retournement : déstabilisation ex par solidarité, on va demander au personnel de travailler plus pendant un certain temps et un employé ne le fait pas …le manager va le voir pour lui souhaiter devant tout le monde une bonne fin d’après-midi ou juste avant de partir le manager le convoquera (très longuement dans son bureau, non pour le réprimander , mais pour le retenir, jusqu’à l’heure demandée)
  • Confusion: décontenancer son interlocuteur, le féliciter oralement puis lui écrire des reproches dans un mail; alors que l’employé se plaint/le client ne pas tenir compte des arguments et lui faire remarquer qu’il a fait une faute de français ou n’a pas employé un terme adéquat.

Faisons de la cohérence cardiaque. Restons concentrés sur nos objectifs et notre mission de vie !

AVEZ-VOUS UN « BULL…. JOB ou JOB A LA … » ?

COACHING MNUNEZ

Qu’est-ce qu’un « B… job » ou boulot à la c… »?

Termes peu ordinaires mais qui décrivent des situations complètement folles dans le monde du travail.

C’est le livre de David Graeber, anthropologue et économiste ( « Bull…. jobs » édition Simon & Schuster en anglais et Les Liens qui libèrent en français ) qui a bien résumé ce que beaucoup (dont moi-même) ont observé ( en se demandant si on n’avait pas des hallucinations ou si on n’avait pas l’esprit un peu embrouillé ) en entreprise depuis quelques années…

ET NON , nous ne rêvions (cauchemardions pas…)

Avant il y avait le travail  » alimentaire », peu intéressant, peu rémunéré,répétitif , sans possibilités de progression professionnelle, personnel, qui paye le loyer et les charges, produisaient des biens ou des services ( ex travailleurs à la chaîne, caissières à mi-temps avec pause de 4 heures ne leur permettant pas de voir leurs enfants, etc)

De nos jours, il y a le travail qui ne sert à rien.

La plupart des gens sont émotionnellement vulnérables et pensent : « Je ne suis qu’un pion, qu’un pantin, un collaborateur obéissant  » et utilisent le cynisme . Il y a un déséquilibre entre vie personnelle et professionnelle, sous couvert de menace de chômage. La vie est une compétition , il faut se débrouiller pour survivre, nous disait-on.

La santé , l’éthique, la famille , la Nature sont laissées de plus en plus de côté au profit du travail. Est ce que cela en vaut la peine ?

Ennui au travail

Toute la journée ne faire que des réunions ou des comptes rendus de réunions de réunions, des power points que personne ne regarde. Certains collaborateurs en produisent rien , ont des noms de poste avec au moins 6 mots tous plus nébuleux les uns que les autres, ne correspondant à rien de précis , ni de concret.

Tout comme la société de surconsommation nous pousse à travailler plus pour consommer plus de choses futiles et inutiles à notre bonheur, ce qui nous frustrera car consommer ne nous rend pas plus heureux et le fait que le sentiment de vide et de manque ne soit pas comblé après un achat, créera un cercle vicieux et nous sentant frustrés , nous irons acheter autre chose (pour découvrir un jour -peut-être -que nous ne sommes pas plus heureux et que le bonheur n’est pas dans « l’avoir » mais dans « l’être »)

Certains collaborateurs s’ennuient ,même leur énorme salaire , leur CDI,leur statut n’est pas une compensation à leurs yeux.

La plupart démissionnent et créent leur propre entreprise, après avoir chercher une entreprise où les conditions de travail leur correspondent plus et un sens à leur vie.

La vie est courte , on a raison de vouloir l’employer à bon escient.

On passe de 7 à 8 heures, plus les trajets par jour , 5 jours par semaine (et certains travaillent aussi pendant le week-end, ayant deux emplois, ou sont cadres).

Travail et vie personnelle sans intérêt.

Certains n’ont pas de vacances et regardent la télé et des programmes sans intérêt ou jouent à des jeux vidéo et ne font , ne parlent que du travail.

En grandissant ,nous nous sommes coupés de nous-mêmes, les entreprises utilisent cela pour maintenir les employés dans un moule,la tristesse , la peur, la compétition.

Graeber écrit que le 1% de la population contrôle les richesses et les « tâches » dites utiles ou importantes.

Les professeurs , les femmes de ménages , les auxiliaires de vie , les jardiniers, les infirmières etc sont sous-payés alors qu’ils sont utiles à la société alors que des personnes ne faisant pas une profession utile sont surpayées.

5 catégories de bulls… jobs

  • Les larbins : sorte de cour
  • Les porte -flingue : ceux qui font des chantages à la place des managers
  • Les « rafistoleurs » : ceux qui réparent les erreurs de leurs supérieurs hiérarchiques incompétents ( il serait plus rentable de licencier ledit manager !)
  • Les cocheurs de case : employés qui cochent des cases en montrant un travail qui n’est pas fait en réalité ( cette fonction détourne du temps et des ressources)
  • Les petits chefs : ceux qui délèguent leurs tâches aux autres et ceux qui créent des tâches inutiles qu’ils confient à leurs employés.

Les attentes et la quête de sens au travail ont changer et ne sont plus en harmonie avec le monde de l’entreprise.

Longtemps, on nous a fait croire que nous devions faire un choix, choisir un chemin, un manuel ou un intellectuel, un poète ou un ingénieur. que nous vivions dans un monde binaire..

Ou /ou, face à et (exemple : Spiritualité, sérieux, don de soi , frugalité , bio ou sport ,fun, gourmandise,voyager, créativité; travail ou bonheur; travail ou famille; travail ou loisirs).

Choix

Etre soi et ne pas être aimer ou trouver un travail, là est le problème. Le travail , alors nous vide de notre substance , de notre vie, de notre joie, de notre énergie.

Cependant si nous laissons de côté, l’éthique, la spiritualité , l’identité , le respect, la compréhension , la justice ou l’équilibre, notre âme/notre joie/notre cœur meurt.

Si on choisit de mauvaise grâce , on se coupe d’une partie de nous-mêmes et on est pris au piège.

Plus on va cultiver l’un des deux côté, plus l’autre va aussi fleurir. Il est bon d’accueillir tous les aspects de nous-mêmes afin de progresser.

Nous sommes au monde pour exprimer tous les cadeaux/les talents que nous avons dans le cœur.

 Il n’y a pas de limite à l’expression de nos talents.

Chacun a un pouvoir qu’il doit utiliser pour contribuer à la société.

Le livre de Graeber est très puissant car il donne des solutions pour éviter le burn out, le bore out , voire le suicide des employés.

Il faut donc revenir à la collaboration, à la coopération.

Graeber met à la fin le lecteur ,face au fait que la société avec les robots accroît les jobs à la … , afin de maintenir l’emploi de collaborateurs , pour éviter un chômage beaucoup plus élevé et que les gouvernements et les entreprises entretiennent la création de ces jobs à la c.., car la société entière est en mutation face à la mondialisation , de nouvelles connaissances doivent sans cesse être acquises, tout s’accélère , il faut une croissance toujours durable et exponentielle ( ce qui est une utopie). Il faut arrêter de ne penser qu’à la quantité pour revenir à la qualité.

La Planète est limitée, finie . La croissance ne peut pas être infinie, même si les rêves et les pensées sont infinies.

Un travail pour tous les actifs, sur une Planète pillée n’est plus possible/gérable à ce jour , cela ne pourra pas non plus exister dans le futur donc , il faut réinventer la notion de travail (à temps plein), du salaire ( vers un revenu de base /un salaire universel ? ) du développement durable et des parcours scolaire, personnel et professionnel.

Nous avons besoin de nous réconcilier avec notre cœur et notre intuition, pour être responsable de notre vie, de notre attitude au travail comme dans notre vie personnelle..

Tout un programme !

Pour aller plus loin : article de Quentin Périnel , Figaro 2018 et Programme Complément d’enquête France 2, idées de Jiddu Krisnamurti

CONNAISSANCE DE SOI ET Q.V.T. (2)

Les problèmes au travail entraînent souvent des maladies ORL, des dépressions voire du burn-out ou des suicides sur le lieu du travail. En effet , les émotions négatives nuisent à la santé et les émotions positives profitent à la santé.

La connaissance de soi apporte un regard positif, une lumière, une perspective positive sur nous et sur notre environnement.

Le manque de connaissance de soi apporte des souffrances qui entraînent des addictions (au Redbull, à la nourriture , à l’alcool, aux anti-dépresseurs, etc) soit pour se booster , ce qui exténue notre corps , soit pour nous faire oublier nos soucis au travail et nous anesthésier.

6% de la population est heureuse au travail

« 15% de la population se connait et 8% se ment » T. Eurich  (psychologue des organisations)

Écart entre ce que je suis et la représentation du réel, ancrage liés à notre éducation, notre construction , cette vision de la réalité est biaisée, on vit dans une zone de confort ( voir BLOG Coaching MNUNEZ articles précédents).

Pour progresser, il faut donc déjà accepter le fait que l’on se ment à soi-même. On n’a pas choisi ses propres croyances, on a donné son accord et si on essaie de les remettre en cause, notre plexus solaire nous rappelle à l’ordre et un sentiment de peur nous envahit.

Dire que l’on est toujours joyeux est un mensonge, le fait de ne pas se sentir responsable, seulement victime, ceci est un mensonge.

La plupart du temps,la peur, la jalousie, la colère, l’envie (accrues par les religions, les journaux, les médias etc) contrôlent toute la planète,malheureusement.

Nos croyances nous condamnent à souffrir. Nous résistons à la Vie, à être soi-même, nous voulons satisfaire les besoins d’autrui, afin d’être accepté par tout le monde.

Si après l’enfance , nous nous décevons car nous ne sommes pas parfaits, nous portons des masques et nous punissons nous-mêmes. Nous ne retenons que ce qui va dans notre sens (notre zone de confort).

L’idée que l’on se fait de la perfection (pour nous-mêmes) est ce qui nous pousse à nous rejeter.

Nos pouvoirs personnels sont dans notre cerveau: nous pouvons être créatifs, affectifs, rationnels, ou méthodiques.

La connaissance de nos compétences est cruciale.

Il convient de faire la paix avec soi-même.

 » Etre heureux ne signifie pas que tout est parfait, mais que vous avez décider de regarder au delà de ses imperfections » (Aristote )

Outils : schéma Ibigal (Japon)

Les 4 accords Toltèques : Don Miguel Ruiz

Livres d’Eckart Tolle

LIMITES STRESS ET ACCOMPAGNEMENT

CHANGER POUR VIVRE

Pourquoi le coaching, l’accompagnement est-il efficace ?

« Le coaching est lié au changement : si vous continuez à faire, ce que vous avez toujours fait, vous obtiendrez toujours les mêmes (mauvais) résultats » (s’attendre au contraire serait assimilé à un début de folie)

Tout d’abord, les habitants du monde entier pourraient apprendre à faire de l’humour (noir ?) et des « understatements » (euphémismes) comme le font si bien les anglophones (« Houston, We’ve got a problem » / nous avons un problème  -message envoyé par les astronautes de la mission Apollo 13, alors qu’un réservoir avait explosé) ou le capitaine Lawrence Oates , un chercheur en Antarctique qui a dit «  I’m just going outside and may be there some time » ( je vais aller dehors et y resterai un certain temps), alors qu’il marchait dans le blizzard et allait vers une mort certaine.   

On peut regarder également, moins tragique, les vieilles séries des Monty Python et écouter leur célèbre chanson « Let’s see the bright side of life (Regardons le côté lumineux de la vie), alors qu’ils décrivent de manière humoristique, tout ce qui peut vous arriver d’horrible dans la vie.

« Les gens ont besoin d’être dans un état lié à la conscience et, en autres exercices, ils peuvent utiliser un talisman (un objet qu’ils portent sur eux et qui est sensé leur apporter protection et chance).

Chris Wesley, demande à ses clients qui veulent obtenir des changements dans leur vie, de mettre des repères visuels dans leur environnement afin de faire des choses nouvelles et d’apporter de meilleures choses pour construire une vie meilleure.

Quels changements effectuer ?

Mettez une plante colorée près de votre télévision, pour vous rappeler de faire « un peu mieux » les tâches ménagères. Si vous essayez de boire moins de boissons énergisantes ou d’alcool, de manger moins de nourriture inadéquate ou de fumer, peut-être pouvez-vous mettre un repère visuel dans les lieux où vous faites ces choses, afin de rester conscient et focalisé sur ce que vous faites et de se souvenir des conséquences de vos actions. Une photo de vous d’il y a 10 ans en meilleure santé (ou plus mince) ou une photo de vos enfants, peut aider aussi. Choisissez une photo qui vous donne un sentiment positif et vous enthousiasme, ne soyez pas dans le regret ou le jugement en la regardant. Mettez aussi une photo d’un quartier d’affaires avec le ciel, ou une statue du taureau de Wall Street, si vous avez un bureau votre domicile, pour symboliser vos voyages et aussi votre réussite dans les affaires et qu’il y a un monde étincelant des affaires dont vous pouvez vous inspirer.

Portez une montre colorée où que vous alliez pour vous rappeler que vous avez un cœur jeune dans tout ce que vous faites

Mettez même, pourquoi pas, un sticker d’Homer Simpson ou d’une autre personne « rebelle » pour vous, sur votre téléphone , afin de vous rappeler que répondre à chaque fois que vous avez un appel ou un e-mail, n’est peut-être pas le moyen le plus sûr d’avoir du succès, mais plutôt de devenir un esclave d’une machine- et Homer ou la personne que vous avez choisie sont connus pour être irrévérencieux et ceci peut vous rappeler de le rester et de ne pas céder à la mode de répondre à toutes les sollicitations dites «  urgentes et importantes » qui ne le sont pas »  (1) et (2) et qui polluent votre quotidien.

Les protections du coaché

Le coach certifié utilisera le questionnaire de santé pendant le premier rendez-vous, pour vérifier que les soucis/objectifs de son/sa client/e sont bien du registre du coaching et qu’ils sont dans les compétences professionnelles du coach. Dans les cas de minoration/ omission des problèmes physiques ou mentaux ou de changements de situation (si le /la client/e est soudain très malade ou est en plein divorce, ce qui met en péril le bon déroulement du coaching, et la façon dont le client voit ses objectifs) ou si le coach reconnait les second, troisième ou quatrième stade de stress, il convient pour ce dernier d’arrêter immédiatement les séances de coaching.

En effet, le/la client/e sera redirigé/e vers un professionnel plus approprié au nouvel état de son /sa client/e et pourra revenir vers le coach quand il sera en pleine possession de ses moyens mentaux et physiques et en mesure de planifier des objectifs et des actions liées à ceux-ci.

(1) Lifecoach.co.uk Chris Wesley

(2) Naturaltheraphypages.com

SYMPTÔMES DU STRESS A COURT TERME

CHANGER POUR VIVRE

Quels les premiers symptômes du stress ?

A court terme, les individus ne prennent pas le stress ressenti, sérieusement, or, c’est maintenant qu’il faut agir, cela commence par des migraines, des maux d’estomac, et des palpitations.  » Les symptômes liés au stress de court terme sont : le fait de respirer rapidement, les mains et les pieds froids, une peau froide, des diarrhées, une bouche sèche, des battements de cœur rapides, des maux de tête, des nausées, des maux de ventre, des tensions dans les muscles » (mal aux épaules, au dos),  » le fait de suer excessivement et l’envie urgente d’uriner.

Tous ces symptômes qui se développent pendant un stress à court terme indiquent comment le corps répond à ce qu’il considère /perçoit comme une menace physique, et est le résultat d’une montée d’adrénaline. Ces symptômes sont non plaisants et inconfortables et ce sont les signes que votre corps se prépare à accomplir des performances extrêmes ou à lutter pour sa survie » (1)

D’autres symptômes peuvent être liés à des problèmes cognitifs, comme des problèmes « de sommeil, des pensées négatives » (avec des scénarios « catastrophes »), « qui reviennent en boucle, des distorsions de la réalité, des problèmes de mémoires, des préoccupations, des pensées incessantes, une difficulté à prendre des décisions ». (2)

  • Relishinglife.com
  • Http : //abovestress.com/stress-symptoms.htlm

QUELS SONT LES 4 STADES DU STRESS ?

CHANGER POUR VIVRE

Il existe 4 stades du cycle du stress.

  • Le premier stade du stress est la réaction d’alarme, la reconnaissance d’une demande de l’environnement. Cela commence par les pensées : ce ne sont pas les événements dans votre vie qui créent le stress, mais votre réaction à ces événements et la manière de penser en lien avec ces événements. Par exemple quand quelqu’un passe un examen, quand on arrive dans un pays étranger pour les vacances ou le travail, quand on arrive dans une nouvelle ville, commence un nouveau travail, rencontrer des nouvelles personnes, il est logique d’être plus ou moins stressé.
  • Le deuxième stade du stress est le fait que le signal d’alarme montre d’un cran en intensité, la demande se fait plus pressante et tout commence par des pensées négatives qui produisent des émotions négatives. Par exemple, une de mes collègues quand j’étais formatrice, était prête à partir en vacances, et soudain l’assistante lui a annoncé que sa propre grand-mère étant décédée et habitant en Angleterre, elle devait s’absenter pendant deux semaines pour aller aux funérailles et rester avec sa famille. Donc ma collègue, assistante mi-temps et formatrice de profession, devait annuler ses vacances pour la remplacer. Ma collègue était stressée car elle n’avait pas eu de vacances, alors qu’elle les attendait avec impatience et ne savait pas très bien comment elle allait gérer seule le remplacement de sa collègue, les dossiers d’étudiants qu’elle ne connaissait pas, tout en répondant au téléphone. Je l’ai appelée un jour, elle m’a dit de téléphoner plus tard car elle avait deux personnes en attente au téléphone et trois personnes attendaient devant son bureau…J’ai entendu sa voix tendue au téléphone donc je lui ai proposé d’envoyer un mail, qu’elle pourrait traiter plu tard. Elle s’est excusée de son attitude stressée.
  • Le troisième stade du stress est la mobilisation du système nerveux, c’est un stade qui est potentiellement dangereux car il envoie des signaux aux glandes qui libèrent des hormones dans le sang et notamment l’ACTH ou hormone corticotrope ,le cortisol ,l’adrénaline ,l’ocytocine et la vasopressine. Par exemple si vous êtes en pleine conversation au téléphone, parce que vous avez un problème avec un client, la banque ou l’administration et que soudain vous vous apercevez ( car vous téléphonez de votre domicile) que votre enfant joue avec un couteau, ou l’électricité ou s’approche d’une théière bouillante ou est en équilibre sur une chaise et est en train de tomber. Vous ne pouvez penser à tout en même temps, car vous devez être focalisé sur chaque situation en même temps. Et dans ce cas (la loi des séries), le postier sonnerait également à la porte pour vous apporter un colis voire une lettre recommandée, ce qui aggraverait encore la situation…Les trois situations peuvent être traiter normalement une par une, mais les trois en même temps sont source de beaucoup de stress. Il faut donc gérer les priorités (1) l’enfant- question de vie ou de mort, 2) le postier- réponse à court terme et 3) l’interlocuteur au téléphone- réponse prenant du temps, ainsi une interruption même courte fera repartir le dialogue sur une nouvelle base.
  • Le quatrième et dernier stade du stress est le plus grave, est la réponse à une attaque violente, toutes les hormones du stress sont libérées dans tous les organes. Si vous ignorez le stress, les symptômes vont s’amplifier et à court terme vont apparaître : des peines d’estomac, des migraines et des palpitations. A moyen terme d’autres effets vont apparaître : une tension artérielle de plus en plus élevée, une dépression, des ulcères, et des infections chroniques. Et si « le corps n’est pas écouté » le stress peut provoquer des maladies physiques ou mentales : le diabète, le SIDA, la sclérose en plaques, le cancer, des problèmes mentaux liés à des problèmes de personnalité, des phobies, une dépression plus profonde, un burn-out. Par exemple une de mes clientes étrangères avait pris du poids en arrivant en France car elle adorait les croissants et les gâteaux français. Son médecin l’a testé pour voir son taux de cholestérol, elle était stressée, ce qui augmentait son taux de « mauvais » cholestérol, elle n’osait pas aller chez le docteur car elle avait reçu les résultats du laboratoire et ne savait pas les interpréter (ils étaient très hauts). Finalement, le docteur lui a dit qu’en plus elle avait trop de tension, qu’il fallait qu’elle se relaxe et que vu son âge (la cinquantaine, il fallait qu’elle se fasse faire une mammographie (???!!! oui, c’est évident que cela allait la mettre dans une position très apaisée). Elle est allée à l’examen et cette même semaine en attendant les résultats, très tendue, elle a eu un accident de voiture (heureusement, juste des dégâts matériels).

Un autre de mes clients en coaching scolaire a été harcelé à l’école, et allait très stressé à son établissement tous les jours, il a refusé d’y aller pendant une semaine puis ses parents l’ont accompagné et il s’est battu physiquement pour ne pas entrer dans son établissement, les parents se sont aperçus que leur enfant ne leur avait pas tout expliqué et qu’il était dans un état de santé sérieux. Il a vu ensuite un psychiatre et a reçu un traitement médicamenteux, il a développé une phobie scolaire. Je rencontre malheureusement et ce, depuis cinq de plus en plus d’étudiants qui ont développé cette phobie et certains deviennent également agoraphobes ou restent devant leur ordinateur, ayant peur du monde extérieur.

Les français sont tristement connus pour être le peuple qui utilise le plus d’antidépresseurs au Monde, ce qui est un record alarmant. En Amérique, aussi le nombre de personnes malades du stress augmente de plus en plus (et également les personnes ayant recours à la marijuana et à l’alcool – qui contient du sucre, pour y pallier- le dernier cas étant de plus en plus des femmes de plus de 50 ans, seules) (2)

(1) Http : // www.mentalhelp.net/poc/center

(2) Recherches du docteur Robert H. Lustig (Université California) sur le sucre et les autres addictions en Amérique