CADRER. RECADRER. QUELS BÉNÉFICES ?

CHANGER POUR VIVRE

Qu’est ce que cadrer et recadrer en coaching ?

Cadrer et recadrer sont des parts importantes du travail de coach, ces actions sont utilisées en coaching pour avoir des résultats plus rapides avec le coaché et le coach recadre le client pour le succès avec des techniques effectives. Il s’agit d’une réponse sûre et très précise aux situations dans lesquelles le client est embourbé, et qu’il se sent « bloqué », « impuissant » ou « ne voit pas d’issue ». C’est également une façon de propulser le travail qui doit être fait en s’amusant et en maintenant la joie pour le coach également. Le coach doit faire son travail avec plaisir, il n’est pas un robot, sinon son client sentira qu’il n’est pas réceptif, un peu ennuyé, ou le moral assez bas. Le coach doit prendre soin de lui afin de pouvoir donner le meilleur de lui-même pendant les sessions.

A quoi sert le cadrage ou le recadrage ?

D’une part, « c’est une des plus hypnotiques techniques de P.N.L. et en ce sens, l’authenticité du coach, ses croyances et son état sont la clé. Le coach doit avoir à l’esprit que le client a absolument les réponses ! Trois étapes sont utiles. Identifier le modèle du comportement qui demande à être changé. Établir une communication avec la partie du client qui génère ce comportement… Enfin, séparer l’intention du comportement » (2). Délimiter le lieu et le cadre du coaching peuvent peut également permettre au client de garder une bonne gestion du temps.

D’autre part, après avoir cadrer « le problème », recadrer est ce qui suit et cela offre au client une alternative ou une différente façon de voir les choses, d’envisager des solutions. C’est-à-dire observer une scène avec un angle de vue peut être utilisé comme un outil à « repenser ».

Quels en sont les bénéfices ?

« Réénergiser son esprit est spécialement approprié quand vous avez un mauvais jour et si vous avez tendance à vous prendre en pitié, et vous assoir en pleurant. He bien, comme dirait Sartre : « On a toujours le choix », c’est votre choix de vous apitoyer sur vous même ! Cadrer la situation qui est pénible comme une opportunité que vous donne le présent, pour apprendre. » (3)

Ses bénéfices forment une colonne vertébrale pour le coach qui peut soulager le client qui était prisonnier dans la même interprétation d’un souvenir, d’un événement ou d’une image mentale. Par exemple : la vision de votre vie est celle d’un verre « à moitié vide ou à moitié plein » ? Le coach peut changer la vision « à moitié vide » en une vision « à moitié pleine ». Recadrer est important pour voir si le client a plutôt des idées négatives ou positives, car c’est le berceau de sa personnalité (voir également l’escalier en spirale de GRAVES)

(1) Curly Martin (2) NLP Wikipédia (3) norafemenia.com/coaching