QU’EST-CE-QUE « LA ZONE DU CONNU » ?

CHANGER POUR VIVRE

Qu’est ce que la zonedu connu dite  » de confort « ?

La zone du connu peut être expliquée à l’aide de trois notions : tout d’abord ,chacun veut rester le même, faire la même chose (ce qui semble facile et simple, les mêmes actions créent des liens dans le cerveau et plus on répète une action ou une pensée , les liens neuronaux deviennent de plus en plus puissants et difficiles à changer. Il faut 21 jours au cerveau pour maîtriser une nouvelle façon d’agir ou de penser)… et en même temps , le besoin de changement se fait sentir de temps à autre et le progrès , l’évolution de chacun passe par un dépassement de ses objectifs et de nouveaux challenges. Donc identifier la zone du connu est une priorité.


 » Une zone de confort parle pour elle-même, c’est une zone de vie où vous êtes confortable et dans laquelle vous obtenez de bonnes performances. Puis, à un moment, lassé par la répétition et la facilité , cette zone devient inconfortable. Sortir de sa zone de confort est par essence effrayant . Les gens deviennent anxieux, et peureux quand ils sortent des frontières psychologiques qu’ils ont eux-mêmes érigées. Nous limiter nous-mêmes , cependant ,nous empêchent d’achever de plus grandes performances et des niveaux plus élevés de succès. » 1
« Nous avons besoin de devenir conscients de nos barrières et de connaitre leur limites.Par exemple : prendre la parole en public- souvent on dit que le nombre fait peur. C’est une limite pour beaucoup de personnes ,donc le coach a besoin de savoir à partir de combien de personnes votre peur s’accroît et vous empêche de parler. Votre confort zone zone est-elle entre 1 et 20 ? C’est votre limite !  » 2


Deuxièmement , le coach doit challenger son client, sans le pousser de trop cependant mais en lui expliquant que s’il reste tout le temps dans les mêmes systèmes de pensées , les mêmes schémas et dans sa zone de confort , il ne changera pas et il ne progressera pas.


Troisièmement , le client/la cliente aura besoin d’aller au delà de sa zone de confort pour progresser et s’épanouir et il devra développer sa zone de confort. Donc ,le coach a besoin de savoir jusqu’où va la zone de confort de son client et de l’emmener hors de celle-ci.

Comment sortir de sa zone du connu ?


Afin de faire changer son client, le coach devra pour commencer identifier les pensées limitantes de celui-ci et où s’arrête sa zone de confort, et créer une zone de plus en plus étendue qui pourra à un moment être quittée grâce à un « switch » (un virage, mouvement de progression et de changement). Ensuite, il laissera le coaché prendre conscience de ses pensées limitantes en lui posant des questions. Audrey Marlene explique dans Move beyond your confort zone ( Sortez de votre zone de confort) qu’elle avait une plante qui ne grandissait pas car elle était dans un petit pot et avec de l’aide , elle a pu faire grandir très rapidement et fleurir cette plante en la mettant dans un plus grand pot. Votre épanouissement peut être extraordinaire ou rester à un niveau médiocre si on refuse de sauter en dehors de notre zone de confort.

Tout sur Terre change , progresse , évolue, croit . Une chose est permanente , c’est le changement. Le refus de changer ,nous maintient dans un univers familier , certes, mais nous retient dans le passé et dans la frustration. Une personne qui fait toujours la même chose de la même façon, ne peut pas obtenir un résultat différent. Si vous n’êtes pas satisfaits de votre vie , c’est que la manière d’aborder certaines choses n’est pas pertinente.

Résistances


Soyons honnête, en tant qu’humains, nous sommes souvent frileux par rapport aux changements , qu’ils soient grands ou petits, mais justement , s’il y a une résistance , c’est ce changement nous apportera un profond bien-être. Comme avant de faire du sport , on se sent souvent fatigué , à bout de forces , déprimé alors qu’après avoir fait de la musculation, de la zumba ou voire couru , (après être allé hors de notre zone de confort) , nous nous sentons en pleine forme et emplis d’énergie.


« L’Homme tout comme tout autre animal est par nature paresseux. Si rien ne le pique , n’attise sa curiosité, il ne réfléchira pas plus loin et continuera à agir selon ses habitudes comme un automate, sa vie durant » Albert Einstein.


Certains schémas inhibent la croissance.  » Cela peut être des schémas qui obscurcissent tels des nuages votre habilité à vous élever au niveau de vos attentes. Vous vous sentez peut-être stagner dans votre vie personnelle, votre carrière ou vos études (voire les trois) sans pour autant en connaitre la ou les raison/s. Vous pensez peut-être avoir atteint votre potentiel et cependant ressentir de l’exaspération ou de l’insatisfaction. Votre zone de confort serait-elle devenue » inconfortable » et trop petite et comme un serpent qui mue..vous avez besoin de changer de peau ?. » 1

Fin de la peur.


Mais en fait ,plus on parle et ce devant de plus en plus de personnes , cette peur s’évanouit. Donc ,on peut progresser en essayant avec 1 , 10 puis 20 puis 100 personnes et finir avec 1000 ou 10 000 comme dans certains concerts…
Donc, le coach doit challenger son/sa client/e « une fois que l’on connait quelles sont et dans quels domaines sont nos pensées limitantes , nous avons besoin de créer des situations dans lesquelles nous allons tester leur véracité » Carmen Gilfillan
« Ainsi, il convient d’examiner votre vie pour mesurer votre évolution au cours des ans. Continuez-vous à vivre (à échouer) toujours de la même façon ? Sortez de votre zone de confort afin de grandir et d’achever tout votre potentiel. » 3
Il n’est jamais trop tard pour commencer. Quel que soit votre âge..il vous reste de belles années à vivre.


« Parfois, faire des changements peut être effrayant, mais vous n’êtes pas obligé de tenter cela seul ! Permettez-vous de grimper vers des sommets plus hauts qui sont et d’expérimentez les bénéfices qui vous attendent « 3


La stratégie qui suit a été procurée par Caroline Shola Arewa, pour progresser, nous devons tous développer notre zone de confort. Ce qui était confortable arrive toujours à un point où cela devient une limitation, un frein. Nous devons tous quitter le confort de notre petit nid , pour grandir et développer notre potentiel.


Étapes pour sortir de sa zone de confort/d’habitudes


1) Identifiez trois de vos zones de confort. la première étape pour développer la zone est de connaitre ses limites. Qu’est- ce qui vous retient ? Y a -t-il des choses que vous voudriez faire , des lieux où vous aimeriez aller ? Vous en parlez déjà , connaissez la théorie, mais ne prenez pas encore des actions en leur faveur. Vous avez des zones de confort dans ces domaines.


2) Nommez une zone de confort dans laquelle vous êtes prêt à agir , à changer et vous voulez vous challenger . Vous pouvez y réussir en vous posant ces questions :
– Comment cette pensée me retient-elle ?- Quelles sont mes peurs ?- Comment est-ce que je saurai quand je serai prêt à changer de direction , à prendre le virage ?
Pour finir, le coach aidera son/sa client/e à faire face à ses pensées limitantes et ses peurs et pour grandir, croître  » vous devez prendre une décision et accepter que c’est une situation test , un challenge , un jeu, et donc une expérience dont vous avez un enseignement à retenir. Vous allez vivre cette expérience ,aussi difficile soit elle, pleinement conscient qu’il s’agit d’un défi ,que vous allez traiter de manière pro-active.

Vous allez , une fois l’expérience terminée, passer en revue comment cela s’est déroulé, comment vous vous êtes senti, et ce que vous avez appris. » 2
 » Affronter ses peurs et développe ses zones de confort sont relatifs. ce ne sont que des notions de limites, de perceptions, créées par votre esprit . « Le confort » pour moi , peut être « une limite » ,  » une stagnation » pour quelqu’un d’autre et mon « progrès » peut être un « recul », une « défaite » pour quelqu’un d’autre.
Vous êtes l’auteur de votre vie, vous créez votre propre destinée. Quand les obstacles disparaissent, la confiance et la passion peuvent enfin émerger vous propulsant en avant. »1


Essayons ce scénario pour parler en public ,comme exemple :


Option 1 . Eviter de faire des discours et rester dans notre zone de confort.
Option 2. Opter pour la solution de faire un discours , voyant celui-ci comme une opportunité d’opérer un changement et d’avoir un développement personnel.


Option 1 donne un confort temporaire . Cependant, adopter une attitude d’évitement similaire chaque fois que vous rencontrez un problème va conduire à une pauvre qualité de vie et vous poussera à vous demander encore et encore et si ??
Option 2 requiert un profond changement de paradigme et d’état d’esprit. Choisir cette option changera la situation pour vous. Et votre discours deviendra un engagement , un plaisir pour vous et non une horreur :  » c’est juste un test… cela n’a aucune importance si j’échoue… je pousse ma barque un peu plus loin…je vois jusqu’où je peux aller… cela joue sur mes nerfs mais c’est très excitant…
Adopter ce niveau de penser va vous permettre de vous calmer, va vous donner un pouvoir et un contrôle sur vos peurs et va vous libérer du besoin de faire les choses parfaitement. Cela va aussi vous aider à être au dessus des possibles commentaires négatifs ou des jugements des autres personnes qui seront peut-être inconscients que vous opérer en dehors de votre zone de confort » 2


Bien entendu , le coach aura besoin de comprendre ce qu’il se passe pour le client , dans quel environnement il évolue et de quoi sont faites ses relations etc… Par exemple comme mentionné dans le magazine « Cerveau et Psycho » (France mars et avril 2018), en Chine et en Inde ,où les femmes vivent en ratio hommes/femmes déséquilibré (dû aux avortements des fœtus féminins), les femmes et les jeunes filles tendent à se sous-estimées et si elles peuvent aller dans des villes ou des régions où le ratio est plus équilibré , ou bien , où il y a plus de femmes que d’hommes , elles fleurissent et s’épanouissent soudain.


1 Caroline Shola Arewa (Succes et health coach )2 Carmen Gilfillan (25 mai ,2010)3 Audrey Marlene